Après la déportation d’un escouade de 10.029 migrants haïtiens illégaux en terre voisine, le fléau de la déportation des haïtiens en situation irrégulière en République dominicaine se poursuit à l’approche de la rentrée de la nouvelle année.

 

Suite à des analyses de vérifications réalisées à l’aide des lecteurs biométriques depuis quelques jours, les autorités de la Direction Générale Migratoire (DGM) ont informé la déportation d’un groupe de 1.079 haïtiens en situation illégale irrégulière en terre voisin.

 

À travers les 10 villes de province (d’Azua, Duarte, Dajabón Espaillat, La Vega, Monte Plata, Montecristi, Santiago, Puerto Plata, Valverde) concernées par ce processus de vérification conduit par une équipe ayant leur tête des agents de la DGM soutenus par des militaires, des inspecteurs, de la police Nationale en collaboration avec le ministère public des 10 villes ciblées, un total de 1493 migrants haïtiens illégaux ont été contrôlés et un pourcentage de 72% d’entre eux ont été enregistrés puis conduits à la frontière pour regagner leur pays d’origine.

 

Selon les informations fournies par le service de renseignement du ministère de l’intérieur dominicain, une bonne partie de la population des dix villes de provinces dominicaines susmentionnées a déposé des plaintes contre les haïtiens illégaux. Grâce aux supports de ces plaignants, les autorités de la DGM ont localisés plus facilement les haïtiens concernés par ce fléau de déportation.

 

À rappeler durant les 11 derniers mois de l’année en cours, les autorités de la Direction Générale Migratoire(DGM) dirigée par le lieutenant Général Máximo William Munoz Delgado, ont informé que près de 120.000 haïtiens en situation irrégulière en République Dominicaine ont été déportés en Haïti dont 10.029 au cours du mois de novembre dernier.

 

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.