En refusant de porter un soutien-gorge, elle se bat pour avoir le droit de travailler sans ce sous-vêtement

Kate Gosek, une jeune femme de 19 ans, travaillant au MCDONALD’S, refuse de porter un soutien-gorge pendant ses heures de travail. En déclarant que ce n’est pas nécessaire de porter ce sous-vêtement.

Une attitude que la gérante du restaurant MCDONALD’S ne voit pas d’un bon oeil, en déclarant à Kate Gosek : 《personne n’a besoin de voir ça》… 《Les seins libres étaient une distraction inutile》.

Pour soutenir son comportement, la jeune femme de 19 ans a déclaré que porter un soutien-gorge ne faisait pas partie des règles. Mais, la gérante du restaurant lui a dit que c’était une attente implicite.

  • Le dossier est devant la cour

Une autre femme a décidé d’accompagner Kate Gosek, en amenant le dossier devant la cour. Christina Shell a estimé que le choix de porter ou non un soutien-gorge relève des droits et libertés des individus au Canada. Christina pense que c’est une sorte de discrimination fondée sur le genre, en mentionnant qu’elle a des mamelons et les hommes aussi en ont.

L’avocate Nadia Zaman estime qu’un employeur peut exiger un code vestimentaire différent pour les hommes et les femmes, tout en établissant la preuve que c’est pour des raisons de sécurité.

L’avocate poursuit pour préciser que si ce code vise simplement les employées pour qu’elles portent un soutien-gorge, en n’octroyant aucune exigence similaire pour les hommes, elle croit que c’est une politique qui va être jugée discriminatoire.

Face à cette situation, la compagnie MCDONALD’S Canada a contacté Kate Gosek pour lui dire que la réaction de ses supérieurs étaient dû à un malentendu, et qu’elle avait le droit de travailler sans soutien-gorge.

*Bon à savoir: En Ontario, une Commission sur les droits humains a statué que l’exigence de porter des jupes courtes et des talons hauts au travail, que ce soit pour des serveuses par exemple, est sexiste et discriminatoire.

Dimitry Charles

Auteur : Dimitry Charles

Directeur General agence presslakay Email: dimitrycharles18@gmail.com Tel: (509) 44 93 9113 https://twitter.com/CharlesDimitry8

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.