La république dominicaine continue de déporter des haïtiens en situation irrégulière vers Haïti

En quête d’un mieux être vers l’autre bout de l’île de façon clandestine, des haïtiens en situation irrégulière et non conforme aux lois dominicaines, continuent de retourner en Haïti.

En effet, lors des contrôles effectués par les responsables de la Direction Générale de la Migration (DGM), sur un total de 1.010 ressortissants haïtiens cités, 866 d’entre eux ont été déportés vers haïtien entre les 10 et 13 février dernier.

Selon les informations rapportées par les médias dominicains, ces contrôles ont été réalisés dans plusieurs villes de province dont Azua (11) ; Duarte (79) ; La Vega (7) ; Montecristi (64) ; Santiago de los Caballeros, secteurs Villa Verde, El Guano, Hoya de Caimito, Navarrete et Jaragua (222) ; Santo-Domingo Ouest (126) ; Sánchez Ramírez (50) ; Puerto Plata, secteurs Aguas Negras et San Marcos (34) ; Valverde, secteurs Mao, Esperanza et Boca (61) et dans le district national (356).

Ces haïtiens après avoir été contrôlés sont conduits vers les frontières de Dajabón, Elías Piña et Jimaní pour regagner leur pays d’origine qui est en proie à de sérieux problèmes économiques ces derniers mois.

RICHEMOND Johnson

Auteur : Richmond Johnson

Richmond Johnson richmond85@gmail.com Twitter: @richmond85 Tel: 509 3630-4052 / 509 4009-0452

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.