Publicités
Richmond Johnson 13 août 2019

Ayant informé de la décision de Me Paul Éronce Villard, commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince d’émettre des mandats d’arrêts à l’encontre de Renel Nelfort Renel du sobriquet Le Récif et Woodly Ethéart autrement dit Sonson La Familia et aussi demander au directeur général de l’immigration et de l’émigration Joseph Cianciulli de les interdire de laisser le pays, le directeur exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains(RNDDH) Pierre Espérance, a salué les efforts fait montre le magistrat debout.

Intervenu sur les ondes de la radio vision 2000 ce lundi, Pierre Espérance a parlé de la possibilité pour que le procès de ces deux citoyens haïtiens qui se seraient impliqués dans plusieurs cas de Kidnapping perpétrés dans la capitale haïtienne pour qui, ils ont été mis en prison et libérés par une décision de justice du juge Lamarre Bélizaire soit débuté bientôt. De l’avis de Pierre Espérance, cette mesure du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince d’interdire aux présumés trafiquants de laisser le pays montre qu’on est pas loin d’un procès.

Il invite aux forces de l’ordre dont la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) de traquer ces deux présumés kidnappeurs pour qu’ils puissent répondre à leurs chefs d’accusation (présomptions graves d’enlèvement, et séquestration contre rançon, traffic illicite de stupéfiants, blanchiment des avoirs, association de malfaiteurs et détention illégale d’armes à feu.) en raison dit-il, qu’ils n’ont pas fonctionné sous couvert et il a l’habitude de les remarquer dans divers activités organisées par la troupe du PHTK.

En Avril 2015, le juge Lamarre Bélizaire avait libéré ces deux hommes au cours d’un procès expéditif où il avait déclaré ouvertement qu’il n’avait pas trouvé assez de charges pour prononcer une condamnation contre eux. Mais trois ans plus tard soit en Mai 2018, la cour de cassation, la plus haute instance judiciaire du pays avait décidé de casser la décision du juge Lamarre Bélizaire et ordonné que l’affaire soit entendue devant le même tribunal avec une autre composition de juges.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils