Dossier Arnel Joseph: le sénateur Garcia Delva sort enfin de son mutisme pour rejeter les accusations

Moins de vingt-quatre heures après avoir annoncé au président du sénat de la république Carl-Murat Cantave son retrait au poste du vice-questeur du bureau du grand corps, le sénateur du département de l’Artibonite, Garcia Delva a pris la parole ce vendredi 2 Août 2019 pour dénoncer le rapport de la Direction Générale de la Police Judiciaire (DCPJ) qui aurait l’accusé d’être en connivence avec le chef de gang du Village de dieu et de Poste Pierrot, Arnel Joseph.

Ce fut un scandale dans les médias haïtiens et même certains médias internationaux qui ont relayé durant les dernières soixante-douze heures des informations du Réseau National de Défense des Humains (RNDDH) et du Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti faisant croire Garcia Delva, sénateur de la république d’Haïti se serait impliqué dans un acte de kidnapping orchestré par Arnel Joseph sur le citoyen Jean Neel Michel, habité à Vivimitchel, et deux autres personnes où les ravisseurs auraient perçu 110.000.00 dollars américains et 50.000.00 Gdes comme rançons en échange de leur libération.

Pour le sénateur Garcia Delva qui a qualifié de politique le rapport de la DCPJ, ni de loin ni de près, il n’a aucune implication dans cette affaire de kidnapping. Au contraire, il a voulu confie-t-il à Valéry Numa, venir en aide à la famille du citoyen Jean Neel Michel, kidnappé le 14 Mars dernier.

“J’ai laissé Haïti le 26 février dernier pour me rendre en République Dominicaine, de là étant, j’ai fait un déplacement pour une mission officielle aux États-Unis. Le 14 Mars j’ai retourné en Haïti et le 16 Mars, l’épouse du citoyen kidnappé m’a stoppé à l’entrée de la barrière principale de ma maison pour me solliciter un prêt d’un million de gourdes équivalent à 10.000.00 dollars américains en vue de donner aux ravisseurs qui auraient demandé de fortes sommes d’argent. Affirme le sénateur Delva qui soutient que sans hésitation, il a accepté de lui accorder ce prêt car dit-il, elle paraissait désemparer.

Interrogé par Valéry Numa de la possibilité pour qu’il pourrait entretenir de rapports privilégiés au Caïd du Poste Pierrot en raison de leur proximité, Garcia Delva a une nouvelle fois confirmé sa communication avec Arnel Joseph tout en rejetant d’entrée de jeu l’idée d’avoir partagé avec lui des rapports ayant occasionné des actions criminelles.

“Moi et Arnel Joseph avons des communications lors qu’il commençait à s’installer définitivement à Poste Pierrot à la fin du mois de décembre 2018 où les habitants de la commune m’ont appelé pour me dire en tant que chef, je devais agir pour empêcher la perturbation de la ville par la présence de l’amiral, évadé à la prison le 20 Mai 2017. Cependant, je mets la justice et le pays en défis de prouver que nous avions eu des rapports destinés à des actions criminelles.” Poursuit Gracia Delva qui traite le Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti de “petit crétin” en raison dit-il, que Michel-Ange Gédéon aurait affirmé à la radio que le redoutable chef de gang avait l’habitude de sommeiller chez lui à Vivimitchel.

“Michael-Ange Gédéon est habité à Vivimitchel où j’y suis aussi depuis en 2003, si effectivement Arnel Joseph ait l’habitude de dormir chez moi pourquoi le commandant en chef de la Police Nationale ne l’avait pas appréhendé? S’il s’avère véridique, il est un petit crétin”, traite l’ancien député de la commune de Dessalines qui tente d’hausser le ton face à ses détracteurs.

En voulant pas embrumer sa langue, Garcia Delva qui se revendique d’être le fils du peuple haïtien, a vivement dénoncé le comportement du sénateur Youri Latortue qui voulait dit-il, se servir de lui comme esclave au parlement haïtien avec qui, il pouvait tout faire.

“Être sénateur de la république sous la bannière de son parti, Youri pense qu’il pouvait me faire tout ce qu’il veut”, rétorque le sénateur Delva, qui profite de l’espace de la Radio Vision 2000 pour recadrer le coordonnateur national du parti Ayiti An Aksyon en lui rappelant qu’il n’est ni Noël Limage sénateur de l’Artibonite (élu du plate-forme Lespwa) mort dans un accident de voiture le 20 janvier 2007 et Louis-Jeune Levaillant, deux fois député de Desdunes et ancien président de la chambre des députés qui perdait totalement sa mobilité depuis plusieurs années.

Selon ce qu’a rapporté Garcia Delva à la nation ce vendredi, Youri Latortue a voulu mettre le chef de gang Arnel Joseph sous ses verrous lors qu’il avait appris sa localisation à Poste Pierrot, quatrième section communale de Dessalines.
“Quand Arnel Joseph s’est réfugié à Poste Pierrot en décembre 2018, Youri m’a appelé au téléphone pour me demander de lui permettre d’avoir son contrôle”, a lâché Garcia Delva qui affirme que le sénateur Latortue avait mis disponible un container de produits alimentaires au Caïd du Poste Pierrot.

Il a révélé que Youri Latortue a bénéficié d’un chèque d’un montant de cinq millions de gourdes viré sur le compte de sa compagnie de sécurité en provenance du ministère de la culture et de la communication au nom de la ville des Gonaïves. Pour lui, Youri n’a pas le droit de parler de corruption dans le pays car il s’y est imbriqué.

Au mois d’Avril dernier, le sénateur Jean Renel Sénatus, président de la commission Justice, Sécurité et de Défense Nationale avait accusé à travers un rapport d’enquête de sa commission, Garcia Delva serait en connivence avec le chef de gang Arnel Joseph. Pour rejeter ces accusations qu’il qualifie de machination politique, l’ancien chanteur du groupe Zenglen arguant que l’élu de l’Ouest a voulu s’affronter pour cause d’une jeune fille qui est en relation avec lui.

Qui dit vrai? Qui dit faux? Seule la justice à travers une vraie enquête peut donner le verdict final. A suivre.

RICHEMOND Johnson

Auteur : Richmond Johnson

Richmond Johnson richmond85@gmail.com Twitter: @richmond85 Tel: 509 3630-4052 / 509 4009-0452

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.