Publicités
Robinson Jerome 3 juin 2019

 

Même avant que le président des Etats-Unis ait réussi à mettre les pieds sur le sol britannique, certaines personnes locales ont tenté de lui donner du fil à retordre avec un message grossier sur le changement climatique. Theresa May, quant à elle, devrait défier Trump dans sa négation du changement climatique lors de sa visite de trois jours au Royaume-Uni.

Ollie Nancarrow, un étudiant en arts audacieux de 18 ans, a passé le week-end à tailler Oi Trump à côté du contour gigantesque d’un pénis dans un champ que le POTUS pourra voir alors qu’il volait à l’aéroport de Stansted. Sur un champ voisin, Ollie a également laissé le message Le changement climatique est réel sous le dessin d’un ours polaire.

Donald Trump, qui avait jadis accusé les scientifiques du changement climatique d’avoir un programme politique, a attiré la controverse sur sa position sur la question. Tout au long de sa campagne présidentielle de 2016, il a nié les changements climatiques et s’est engagé à retirer les États-Unis de l’accord de Paris, qui visait à limiter les émissions de gaz à effet de serre et à contenir la hausse de la température de la planète.

Il a tenu sa promesse en 2017, tout en lançant une tentative visant à assouplir les règles du secteur de l’électricité et de la réglementation climatique de l’ère Obama, au grand dam des activistes écologistes. En novembre dernier, il mettait en doute un rapport gouvernemental selon lequel, si la croissance des émissions restait au même rythme, cela causerait des centaines de milliards de dollars de dommages à l’économie Étasunien d’ici la fin du siècle.

Plus récemment, il a ridiculisé le Green New Deal d’Alexandria Ocasio-Cortez, une initiative législative visant à passer à une économie basée à 100% sur les énergies renouvelables et à décarboniser les industries nationales de la fabrication, de l’agriculture et des transports.

Robinson Jerome

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils