Hits: 0

Le premier ministre doit revoir sa copie. Le chef de l’Etat le lui a formellement demandé ce mardi, à l’occasion de l’ouverture officielle du Forum National de Pacte de gouvernabilité. La non-participation des partis de l’opposition à ce processus de dialogue, voilà ce qui semble avoir agacé Jovenel Moïse. Le président Jovenel Moïse déclare qu’il n’est pas satisfait du processus de dialogue confié au premier ministre Jean Henry Céant.

 

C’est le centre de la convention de la Banque de La République d’Haiti qui a accueilli ce forum national de Pacte de gouvernabilité. Dans son discours de circonstance, le chef de l’Etat estime qu’il y a des gens importants au processus de dialogue qui ne sont pas dans la salle. Le locataire du palais national a donc demandé au chef du gouvernement d’aller convaincre les absents.

 

« Un grand merci au président de la République qui m’a permis de faire une expérience extraordinaire, Monsieur le président…j’ai rencontré tout le monde, j’ai traversé toute la société haïtienne, j’ai parlé à tout le monde… », se félicite le chef du gouvernement Jean-Henry Céant d’un air satisfait.

 

Jovenel Moïse concède que les deux mois se révèlent insuffisants au premier ministre.
« Le Premier ministre n’a pas eu le temps de réaliser tout ce que je voulais. Il a rencontré beaucoup de monde, mais il n’a pas pu, en deux mois, convaincre tout le monde. C’est pour cela que je vais demander au Premier ministre de continuer avec le dialogue », a déclaré Jovenel Moïse dans son discours.

 

Rappelons que l’aile dure de l’opposition composée des partis Ptit Dessalines, Fanmi Lavalas, OPL et le secteur démocratique ont boudés la cérémonie relative à l’ouverture officielle du dialogue inter-haïtien.

 

Banacheca Pierre

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.