Dialogue inter-haïtien: le premier ministre Jean Henry Céant part à la conquête des partis de l’aile dure de l’opposition

Publicités

Quelques jours après la recommandation du président Jovenel Moïse invitant son premier ministre de chercher à convaincre les dirigeants politiques absents au forum national sur le pacte de gouvernabilité, Jean Henry Céant se mettre déjà au travail. Il entame une série de rencontres avec plusieurs partis politiques avant la fin de la date butoir du 7 Février. Cette semaine dans son quartier général, le chef du gouvernement s’est entretenu avec les dirigeants du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes. La situation sociopolitique a été au centre de cette rencontre.

Le secrétaire général du RDNP, Eric Jean Baptiste a profité de cette rencontre pour exprimer son désaccord sur le document de pacte de gouvernabilité. Cette rencontre a permis au locataire de la primature d’échanger sur la situation actuelle du pays et de définir les voies et moyens pour une issue harmonieuse et durable à la crise que traverse notre pays.

D’autres organisations politiques comme la Fusion, l’OPL, entre autres, ont été aussi invitées par le chef de la Primature à des rencontres programmées cette semaine. Dans l’intervalle, les trois autres structures politiques, Pitit Dessalines, Fanmi Lavalas et le Secteur dit démocratique et populaire, qui ne jurent que par la démission du président de la République maintiennent leur position. Elles n’entendent pas dialoguer avec Jovenel Moïse. Ces organisations s’inscrivent dans la logique de la formation d’un gouvernement de transition devant conduire le pays sur la voie de la stabilité pendant trois ans.

Pitit Dessalines, Fanmi Lavalas et le Secteur dit démocratique et populaire avaient déjà boudé le forum sur le pacte de gouvernabilité le 22 janvier dernier.

Le compte à rebours est lancé. Le chef du gouvernement a jusqu’au 7 février prochain pour convaincre les partis de l’opposition.

 

 Banacheca Pierre

 

 

Publicités