Publicités
Francky Belfort 14 février 2019

Environ 48 Canadiens en voyage en Haïti n’ont pas pu retourner chez eux et sont restés enfermés à Royal Decameron en raison des violentes manifestations organisées à travers le pays par l’opposition démocratique depuis environ huit jours pour réclamer le départ du Président de la république Jovenel Moïse.

La compagnie aérienne Transat qui aurait dû assurer le transport de ces voyageurs jusqu’à l’aéroport international Toussaint Louverture de Port-au-Prince, n’a pas pu le faire, à cause de la situation de blocage et les barricades de pneus enflammés qui sont dressés un peu partout.

S’ils sont en sécurité à l’hôtel Royal Decameron et ne manquent pas de nourriture. La plupart de ces voyageurs ont cependant des problèmes de médicaments selon les dernières informations.

Malgré les problèmes de santé, des tâches les attendent aussi au Québec. Mais, ces voyageurs doivent attendre jusqu’à dimanche prochain pour rentrer dans leur pays puisque la compagnie Transat n’a que 2 vols vers Haïti par semaine.

Francky Belfort

S/ le Journal de Montréal

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils