Publicités
La Redaction 8 juin 2020

Le directoire du Syndicat de la Police Nationale d’Haïti (SPNH-17), lors d’une conférence de presse tenue le jeudi 04 juin 2020, a dénoncé des persécutions et d’actes d’intimidations dont sont victimes plusieurs des membres du syndicat de la part des hauts gradés de l’institution Policière.

Pour justifier leur position, le directoire du SPNH-17 évoque entre autres, Des convocations ; La décision de transférer des agents, membres de cette structure, dans des zones reculées du pays en vue de freiner le rythme du mouvement ; L’interdiction de départ émise contre la coordinatrice du mouvement, Yanick Joseph ; L’arrestation du Policier Alexandre Pascal.

Le SPNH-17 qui dit n’entend nullement faire marche arrière dans la lutte pour une Police professionnelle, dépolitisée, avec de meilleure condition de fonctionnement, réclame le support et l’accompagnement de tous les Policiers et de la population lors de l’organisation des mouvements de revendications.

<< Le combat du SPNH-17 n’est pas politique. C’est un combat pour les droits humains, justice sociale et du bien-être >> a lâché le coordonnateur adjoint du mouvement. Il en a profité pour rappeler les revendications du syndicat qui sont entre autres, meilleure condition de travail, assurance pour les Policiers, salaire raisonnable.

Elder Lundi rappelle également que le SPNH-17 a été créé dans le but de défendre les droits des Policiers victimes d’abus, d’injustice et aussi pour apporter leurs doléances par devant les instances concernées et les hauts gradés de la PNH.

Aussi, ferme dans sa détermination à poursuivre le combat pour une Police efficace au service de la population, le directoire du SPNH-17 annonce pour bientôt l’ouverture d’un bureau pour recevoir les doléances, conseils et revendications des Policiers.

Par ailleurs, le SPNH-17 exhorte le haut état major de la PNH à mettre en place un espace pouvant servir à prodiguer des soins aux Policiers frappés par la maladie COVID-19. Et demande également la libération des Policiers emprisonnés ce, conformément aux mesures annoncées par le gouvernement pour diminuer la quantité des détenus dans les prisons en raison du Coronavirus.

Francky Belfort
belfort89@yahoo.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils