Des milliers d’une seule voix pour réclamer le départ de Jovenel Moïse

Publicités

Accusé dans le rapport de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif d’être impliqué dans un stratagème de détournements de fonds, le président Jovenel Moïse n’est plus en odeur de sainteté depuis la publication de ce rapport. Bien avant, il était très critiqué de part et d’autre par la majorité de la population. Les résultats de l’enquête de la CSC/CA est la cause occasionnelle qui pousse des milliers de citoyens à fouler le macadam ce dimanche 9 juin afin d’exiger sa démission.

Ils etaient nombreux à masser de très tôt au niveau du carrefour de l’aéroport pour attendre les autres branches des manifestations qui sortaient un peu partout du centre-ville pour venir renforcer le groupe qui se trouvait sous le viaduc.

Furieux après les résultats de l’enquête de la CSC/CA, les manifestants ont marché pacifiquement à Delmas, passant par la commune de Pétion-Ville pour atterrir au Champs-de-Mars.

Une fois arrivé dans le coeur de la plus grande place publique du pays, un homme a trouvé la mort pendant le déroulement de cette manifestation populaire. Selon les dernières informations parvenues à la rédaction de l’agence, le corps de ce citoyen a été retrouvé sans signe de vie après avoir reçu un projectile au niveau du thorax.

La situation allait se dégénérer. Plusieurs bâtiments ont subi la loi des manifestants dont l’ambassade de France en Haïti, la Direction Départementale de l’Ouest de la PNH, une maison à côté de la DDO, le ciné Triomphe, Rois des Rois Market. Ils ont tenté d’investir l’espace de ce dernier dans l’objectif de réaliser un “dechoukay”.

De violents affrontements ont été éclatés par la suite entre les manifestants et les forces de l’ordre. Ces derniers ont dû faire usage de gaz lacrymogène pour faire disperser cette foule immense en colère après la mort du citoyen.

Plusieurs blessés par balles ont été remarqués dont le photo journaliste du journal Le Nouvelliste, Lesly Dorcin. Des jets de pierres et de barricades de pneus enflammés étaient au rendez-vous dans plusieurs endroits où passaient les manifestants.

Pendant le déroulement de cette manifestation, plusieurs personnalités étaient venus prêter la main forte à la population dont Moïse Jean Charles, Steven Benoît, Anthonal Mortimé, André Michel, Muraille Jean Myrtho…

Une journée qui se termine en queu de poisson. Pendant ce temps là, Jovenel Moïse est toujours le locataire du palais national.

Dimitry Charles

Publicités