Publicités
Richmond Johnson 9 janvier 2020

Absent dans la presse haïtienne depuis l’intensification des mobilisations anti-gouvernementales pour réclamer la démission du président Jovenel Moïse, le conseillé spécial du palais national, Dr Guichard Doré n’a pas caché ses mots hier mercredi pour anticiper la caducité du parlement haïtien au delà du 13 janvier prochain.

Intervenu au micro de la presse ce mercredi 8 janvier à cinq jours de la fin de la cinquantième législature, le Dr Guichard Doré a qualifié le parlement haïtien d’un “oiseau à double ailes” qui ne devrait pas être opérationnel sans l’une d’elle à savoir la chambre des députés qui arrivera au terme de leur mandat constitutionnel lundi prochain.

Selon Guichard Doré qui a mis un bémol concernant le débat sur la durée de mandats des sénateurs élus lors des élections législatives de 2015, dans quelques semaines, le président Jovenel Moïse installera un nouveau gouvernement capable de mener la politique publique du pays.

“Dans quelques semaines, un nouveau gouvernement sera installé à la tête de la primature. Le président Jovenel Moïse n’est pas responsable de la non organisation des élections législatives et municipales, car il avait envoyé un budget et projet de loi électorale au parlement qui n’ont pas été votés par les parlementaires haïtien qui ont l’obligation de doter le Conseil Électorale Provisoire d’un outil légal et un budget.”, a défendu le dirigeant du PHTK qui confirme une fois de plus les démarches du palais national visant à mettre fin au mandat des sénateurs élus lors du premier tour des élections législatives de 2015.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils