Des employés du ministère des affaires sociales ont bloqué l’avenue Charles Summer

 

En signe de protestation pour exiger le paiement de plusieurs mois des arriérés de salaire, les employés du ministère des affaires sociales et du travail, ont manifesté ce mardi pour faire valoir ses principales revendications.

Devant la barrière d’entrée principale de l’institution située à l’avenue Charles Summer, les employés protestaires du ministère des affaires sociales et du travail ont érigé des barricades de pneus enflammés pour empêcher le fonctionnement normal des services au sein de cette branche de l’administration publique et même des véhicules du transport en commun étaient contraints de ne pas circuler normalement à l’avenue Charles Summer, a constaté notre rédaction.

Selon eux, le ministère des affaires sociales n’a rien fait pour payer les 18 mois des arriérés de salaire à un moment où ils connaissent de nombreuses difficultés pour survivre face à la montée du coût de la vie en Haïti.

Les protestataires ont critiqué sévèrement la ministre démissionnaire Marie Élyse B. Gélin, qui selon eux, n’a pas fait avancer les démarches auprès du ministère des Finances pour faciliter le paiement des 18 mois d’arriérés de salaire. Pourtant, ils disent avoir été mentis par la ministre des affaires sociales et du travail, Marie Élyse B. Gélin qui l’ont promis expliquent-ils de donner leurs chèques le 26 Août dernier.

Toujours selon ses impressions, avec le non-paiement des arriérés de salaire, ils sont incapables d’envoyer leurs enfants à l’école alors que nombreux enfants du pays ont regagné le chemin de l’école hier lundi.

Ils entendent poursuivre ce mouvement de protestation pour exiger à l’État central d’honorer les différents engagements pris envers eux.

RICHEMOND Johnson

Auteur : Richmond Johnson

Richmond Johnson richmond85@gmail.com Twitter: @richmond85 Tel: 509 3630-4052 / 509 4009-0452

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.