Lors des récentes journées de manifestations populaires de l’opposition politique et des petrochallengers dans le pays pour exiger la démission de Jovenel Moïse, indexé dans le rapport d’audit de la Cour Supérieure des Comptes relatif à la gestion et de l’utilisation des fonds du programme petrocaribe, qui ont bloquées le pays pendant une vingtaine de jours, l’opposition politique a annoncé hier mardi, avoir recensé plusieurs décès et des blessés.

Dans un bilan présenté ce mardi 2 juillet par les membres du secteur dit démocratique et populaire, 15 personnes ont été tuées sans révéler leurs identités. Par ailleurs, ils annoncent aussi l’enregistrement des dizaines de blessés tant qu’à la capitale qu’aux différentes villes de province. Tout en dénonçant les policiers qui ont affirment-ils, fait l’usage excessif des gaz lacrymogènes pour attaquer la population qui exige le départ de Jovenel Moïse.

Me. André Michel, porte-parole de cette structure politique qui a qualifié d’exécution sommaire la mort dit-il des manifestants, a profité de cette conférence de presse pour annoncer la reprise des mouvements revendicatifs avec trois nouvelles journées de mobilisations les 5, 6 et 7 juillet prochain dans tous le pays pour exiger le départ du président Jovenel Moïse accusé par la cour supérieur des comptes et du contentieux administratif d’un stratagème scandale de corruption et de détournement de fonds publics. Profitant également pour donner un délai qui ne devrait pas dépasser les prochaines soixantaine douze heures à l’inspection générale de la police nationale d’Haïti (IGPNH) pour révéler les résultats de l’enquête relative aux actes de bastonnade d’un manifestant le dimanche 9 juin dernier par des policiers. Dépassant cet ultimatum, le secteur dit démocratique et populaire attaquera annonce-t-il, le haut commandement de la police nationale d’Haïti en justice.

Il appelle à une grande présence populaire, lors de la reprise des mouvements revendicatifs programmés pour les 5,6 et 7 juillet prochain.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.