Publicités
Francky Belfort 4 avril 2019

La machine infernale de l’insécurité a fait (13) morts par balles dans le camp de la PNH durant les (3) premiers mois de l’année 2019 selon le dernier bilan présenté par le porte-parole adjoint de l’institution policière, l’inspecteur Gary Desrosiers, lors d’une conférence de presse tenue le mercredi 03 avril 2019.

Les deux derniers policiers, Jean Baptiste Pierrelin agent 4, tué à carrefour fleuriot et Poteau Jean Kervens agent 1, tué à la première avenue bolosse à agrandir la liste.

L’inspecteur Desrosiers en a profité pour dresser un tableau des policiers victimes, outre les (13) agents tués, (15) autres sont blessés par balles, (5 ) sont blessés dans des accidents de la circulation et (8) sont blessés par des jets de pierres lors des récents mouvements de protestations.

Il précise qu’une enquête en cours à la DCPJ, est dans une phase très avancée afin d’identifier les coupables et de déterminer les circonstances entourant la mort de ces policiers.

Le porte parole adjoint de la PNH a également présenté le bilan des opérations menées par la Direction Départementale de la Police de l’Ouest et les unités spécialisées de la PNH, les affaires traitées et les arrestations dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince pour la période allant de février à date.

Environ 500 individus ont été interpellés dont (379) sont transférés au tribunal, (6) transférés à la DCPJ, (7) pour tantative d’assassinat, (10) pour assassinat, (5) pour viol sur mineures, (2) pour viol sur adultes, (8) pour détention illégales d’armes à feu, (3) pour incendie criminel, (24) pour association de malfaiteurs, (1) pour enlèvement, (8) pour cambriolage et (51) pour voie de fer suivi de coups et blessures. Par ailleurs, (6) présumés bandits sont tués et (5) armes à feu saisies.

Dans la même veine, Gary Desrosiers a indiqué que deux opérations ont été menées la semaine écoulée par diverses unités de la PNH, l’une au quartier de la Saline où (6) individus ont été appréhendés et l’autre au Warf Jérémie dans l’objectif de mettre la main au collet du chef de gang de cité soleil, Monel Félix alias ” Mikanò ” qui selon les précisions du porte parole adjoint, sème la panique dans la zone et empêche les habitants de vaquer librement à ses activités.

L’inspecteur Gary Desrosiers annonce que d’autres opérations seront menées dans la zone de cité soleil à la recherche de ” Mikanò ” pour rétablir le calme. Il en appelle à la collaboration de la population.

Francky Belfort

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils