Le Président du Sénat Joseph Lambert a rendu un hommage à l’ancien sénateur et premier ambassadeur d’Haïti à l’ONU Émile St-Lot, pour sa participation comme rapporteur de la 3ème commission chargée de rédiger le texte de la déclaration universelle des droits de l’homme.

À l’occasion de la célébration des 70 ans de la déclaration, une cérémonie officielle a été organisée au ciné Triomphe, le 10 décembre 2018, en présence de tous les grands commis de l’État notamment le Président de la république Jovenel Moïse et le premier ministre Jean Henry Céant, des membres de l’organisation des Nations Unies, des représentants des organismes de défense des droits humains, des membres de la société civile haïtienne et de la famille St-Lot.

Le Président du Sénat Joseph Lambert a remis une plaque d’honneur à la famille St-Lot. Pour saluer le travail remarquable qu’a effectué le premier ambassadeur d’haïti à l’ONU.

Le Président du Sénat a présenté Émile St-Lot comme un grand homme, un humaniste qui a participé activement à la rédaction de cette œuvre composée de 30 articles et traduite en 500 langues consacrant les droits inaliénables de tout être humain, sans distinction de race, de couleur, de sexe, de langue, de la religion, de l’opinion politique et d’origine sociale. Notamment dans son article premier qui stipule << tous les êtres humains naissent libres et égaux en droits >>.

Il présente également Émile St-Lot comme un haïtien authentique, un brillant sénateur dont la grande valeur intellectuelle et la haute culture ont positivement marqué non seulement le peuple haïtien mais encore le monde.

Le Président de l’assemblée nationale affirme que Émile St-Lot a profondément marqué l’histoire de son pays à travers des rôles de premier plan qu’il a su remplir au mieux des intérêts d’haïti.

L’élu du Sud-Est dit souhaiter que des dispositions soient envisagées pour enseigner Émile St-Lot, afin de nous montrer digne du brillant ambassadeur et sénateur qu’il fût.

Le Président du Sénat estime que la vie et l’œuvre du sénateur Émile St-Lot pourrait servir à nos jeunes qui apprendront des éléments constitutifs de l’être humain libre, à repugner la violence armée, à renoncer aux pratiques d’exécutions, à cultiver le dégoût des gangs armés et à prendre leur distance avec ceux qui le font, le soutiennent ou le financent.

Des hommages ont été rendu à Émile St-Lot par les représentants des Nations Unies en Haïti, à cet effet, une plaque et un tableau avec son effigie ont été remis à la famille.

Francky Belfort

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.