Le Président de la république Jovenel Moïse accompagné du Premier ministre Jean Henry Céant a pris part à la cérémonie marquant les 70 ans de la déclaration universelle des droits de l’homme, organisée hier lundi 10 décembre au ciné triomphe.

Au cours de cette cérémonie à laquelle ont également participé le Président du Sénat Joseph Lambert, le Président du CSPJ Jules Cantave, des parlementaires, des hauts fonctionnaires de l’État, des représentants de la communauté internationale et des organismes de défense des droits humains, le Chef de l’État a mis l’accent sur la nécessité pour les haïtiens de se mettre ensemble afin de construire une Haïti où les droits de l’homme sont respectés.

“Il est temps de mettre de côté les problèmes de division, la haine dans lesquels nous vivons depuis 214 ans, pour nous concentrer sur l’établissement des conditions pour le respect des droits fondamentaux de tout un chacun” a martelé Jovenel Moïse. Le développement n’est pas un miracle et cela ne peut se faire que dans l’unité et le vivre ensemble, a-t-il poursuivi.

Le chef de l’État a renouvelé son engagement à œuvrer à l’amélioration des conditions de vie de chaque haïtien, ce, quelque soit son appartenance politique, la couleur de sa peau, sa classe sociale.

Selon le Président de la république, tout haïtien a droit à la vie, à la santé, au logement, à l’éducation, etc. conformément à la déclaration universelle des droits de l’homme qui consacre l’universalité de ses droits. Il dit cependant être conscient que partout à travers le monde ses droits sont bafoués.

Jovenel Moïse dit reconnaître que les défis sont énormes en Haïti, qu’il y a beaucoup à faire pour que la liberté soit établie. Il appelle à la collaboration de tous les secteurs. D’après lui, la seule condition de combattre le chômage et offrir une meilleure condition de vie à la population c’est de s’asseoir et de dialoguer.

La réforme du système judiciaire, l’intensification de la lutte contre la contrebande dans les ports, les aéroports et les frontières, la lutte contre la corruption, combattre la détention préventive prolongée, combattre l’expropriation, avoir un système de santé répondant aux besoins de la population sont entre autres des points sur lesquels a insisté le locataire du palais national.

Ce 70 ème anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme a été célébré sous le thème << Stand up for human right/ leve kanpe pou dwa moun >>.

Francky Belfort

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.