Publicités
Lucien Helonie 7 août 2018

Samedi, les partis Alternative Socialiste et « Rasin kan pèp », ainsi que des organisations politiques du mouvement « démocratique et populaire » qui regroupe une vingtaine de partis politiques de l’opposition, ont annoncé un calendrier de mobilisations pour exiger la démission du Président Jovenel Moïse.



Les manifestations auront lieu les 6, 7, 10, 14, 17, 22 et 29 août et exigeront également la libération des émeutiers arrêtés lors des manifestations contre l’augmentation des Prix du carburant, accusés entre autres de pillages et d’incendies criminels.



Lors des manifestations qui se dérouleront sur le territoire national, l’opposition a souligné qu’elle dénoncerait également les actes de corruption dans l’administration publique et les avantages et privilèges des parlementaires et des fonctionnaires de l’État, malgré la crise qui sévit en Haïti.

Des discussions seraient en cours avec les secteurs nationaux et les syndicats, concernant la préparation d’une nouvelle journée de grève générale, suite à l’échec de celle du 30 juillet dernier.



Helonie Lucien

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils