Publicités
Peterson Chéry 27 février 2020

Le président dominicain a présenté ce Jeudi son dernier discours de reddition de compte devant l’assemblée nationale lors d’une séance spéciale. A cette cérémonie ont pris part, la vice-présidente de la république, des officiels du gouvernement et d’autres personnalités d’horizon divers.

Dans son discours, le chef de l’Etat a déclaré que pendant son administration 700 000 Dominicains ont laissé l’extrême pauvreté au cours des sept ans et demi de gouvernance.

Le pourcentage de personnes en situation d’extrême pauvreté est passé de 9,9% à 2,4% au cours de la même période de gouvernement soutient le président.”

Le chef de l’Etat a déclaré que réduire de moitié la pauvreté d’un pays en sept ans est un changement, c’est un vrai changement. Il a déclaré que le taux de chômage ouvert était tombé à 5,9%, le plus bas de l’histoire du pays et inférieur à la moyenne de l’Amérique latine qui est de 9%, ajoutant que des emplois de qualité et mieux payés ont été créés.

“Depuis notre arrivée, nous avons créé 889 986 emplois nets pour un taux moyen de 127 000 par an, dépassant l’objectif de 100 000 emplois (par an) de notre programme gouvernemental”, a-t-il déclaré. Le président a déclaré que pour qu’il n’y ait aucun doute sur le nombre de dominicains employés, “je dois dire qu’en 2012 3 millions 825 mille 893 personnes étaient employées, fin 2019 4 millions 715, 879 dominicains étaient employés.”

“Si nous continuons ce rythme de création d’emplois cette année, nous atteindrons 1 million d’emplois, sans précédent dans l’histoire de la République dominicaine”, a-t-il déclaré.

À travers une publication publiée sur le site Internet de la Présidence de la RD, il indique que, de septembre 2012 à décembre 2018, la pauvreté est passée de 39,7% à 23% et les personnes en situation d’extrême pauvreté de 9,9% à 2,9%.

Nous sommes l’économie d’Amérique centrale et des Caraïbes qui a enregistré la plus forte réduction du chômage au cours des 7 dernières années, passant de 8,8% en 2012 à 5,4 en 2018», avait cité récemment la publication du gouvernement.

Faut-il mentionner que le président de la république a fait l’Etat de la nation dans un contexte marqué par une crise électorale au cours de laquelle, les élections municipales ont été annulées a travers tout le territoire. Et depuis des séries de manifestations ont eu lieu dans plusieurs endroits pour réclamer le droit de vote des citoyens. Alors que le président prononçait son discours au congrès, des jeunes manifestaient sur la place “Plazza Banera” en plein cœur de la capitale. Ils réclamaient de la transparence dans le processus électoral.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils