Covid-19 : « une très grande quantité de faux chloroquine serait en circulation à l’heure actuelle sur le marché haïtien” révèle l’Association des Pharmaciens Haïtiens (APH)

Publicités

“Il n’y a pas encore de conclusion scientifique sur l’utilisation de ce médicament”, soutient le président de l’APH, Pierre Hugues Saint-Jean. Toutefois, explique le pharmacien, des études très prometteuses sont en cours d’élaboration, notamment en France et aux Etats-Unis.

Par ailleurs, une très grande quantité de faux chloroquine serait en circulation à l’heure actuelle sur le marché haïtien”, alerte Pierre Hugues Saint Jean évoquant une note du ministère de la santé publique et de la population qui avait interdit l’utilisation de ce produit en dehors des prescriptions médicales.

Pierre Hugues Saint Jean a tenu ses propos lors des séries de conférences réalisées au Centre d’Information Permanentes sur le Coronavirus au ministère de la communication.

« Ici en Haïti, on n’a pas encore pris de dispositions sur les données scientifiques de la Chloroquine soulignant que des dérives se poursuivent dans la pratique de la profession pharmaceutique. Le spécialiste appelle les autorités sanitaires a appliqué la loi de 1955 sur la pratique pharmaceutique.

L’APH se livre dans la bataille

Pénurie de Hand Sanitizer. L’Association des Pharmaciens Haïtiens (APH) entend voler au secours des institutions sanitaires du pays. L’APH va accompagner lesdites institutions dans la préparation de Gel hydro alcoolique, en leur offrant les expertises de ses pharmaciens, annonce le président de l’association. Pierre Hugues Saint Jean précise que les institutions intéressées devront se doter des matières premières.

« Lave men an se yon obligasyon, fè li chak fwa ou te an kontak ak yon moun ki ta sanble prezante sentom nan » rappelle le pharmacien qui souligne, toutefois que le lavage des mains avec de l’eau et du savon reste et demeure l’option la plus efficace.

Publicités