Publicités
Dimitry Charles 23 avril 2020
CP: Bernard Prinvil, Presslakay

La prison des enfants située à Delmas 33, a reçu, ce mercredi 22 avril 2020, la visite de plusieurs autorités dont le secrétaire d’état à la jeunesse, Charlot Jacquelin Junior; du président du Réseau National des Magistrats Haïtiens (RENAMAH), Magistrat Ikenson Edumé; du doyen du tribunal de première instance de Port-au-Prince, Me Bernard St-Vil; du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Jacques Lafontant; du directeur général de l’Office Protection des Citoyens (OPC), Amos Auguste, et de Oxilus Camille, représentant du secteur des droits humains.

A un moment où le covid-19 bat son plein forçant le gouvernement haïtien à décréter l’état d’urgence sanitaire sur tout le territoire national. Pour marcher dans la logique du pouvoir en place, les autorités ont fait une visite d’évaluation afin de vérifier dans quelles conditions vivent les enfants incarcérés dans le centre de rééducation des mineurs en conflit avec la loi, a expliqué le doyen du tribunal de première instance de Port-au-Prince, Me Bernard St-Vil.

Grand supporteur de cette démarche, le secrétairie d’état à la jeunesse et des sports sous la direction du secrétaire d’état à la jeunesse, Charlot Jacquelin Junior, a remis aux responsables de cette prison pour enfants des kits hygiéniques afin de lutter contre le virus et protéger les enfants à l’intérieur de la prison contre la nouvelle pandémie.

Charlot Jacquelin Junior rappelle l’importance de la jeunesse aux yeux de son équipe. C’est dans cette optique qu’il a apporté sa contribution à cette initiative.

Plus loin, l’ancien conseiller à la jeunesse du président de la république affirme que des réflexions sont en cours au niveau de son institution pour voir par quel moyen l’état peut accompagner les jeunes détenus en les dotant d’un métier manuel et même intellectuel selon le cas.

Au cours de cette visite, le jeune Federson Jalsaint a été relâché après analyses des dossiers. Il était accusé d’avoir volé du riz chez une personne.

Rappelons que 11 enfants qui ont commis des délits mineurs ont été libérés la semaine dernière afin de diminuer le nombre de détenus dans le centre carcéral en pleine crise du nouveau coronavirus.

Dimitry Charles

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils