Publicités
Peterson Chéry 10 avril 2020

La société civile en République Dominicaine tente tant bien que mal de se mobiliser face à la pandémie Coronavirus qui a mis le monde a genoux. Le coronavirus continue d’être une préoccupation pour les autorités dominicaines avec des statistiques qui sont au-delà ce vendredi 10 Avril a un record de 2620 personnes infectées, 126 morts selon le dernier bulletin du Ministère de la Santé Publique Dominicain. 533 familles en situation vulnérable ont été secourues par le MONDHA.

A Santiago de los Caballeros, deuxième ville qui représente le cœur de la République Dominicaine en matière de développement et de croissance économique dans la région Cibao. Comme le reste du pays, les entreprises sont fermées, le secteur formel et informel restent paralysés depuis la mise en place d’une série de mesure visant à limiter la propagation de la pandémie. Ils sont au total 84 mille ressortissants haïtiens qui se sont immigrés a Santiago de los Caballeros selon les derniers statistiques disponibles. En effet, pour porter secours à des ressortissants haïtiens qui sont en majorité vulnérable, le Mouvement pour les Droits Humains, la Paix et la justice Global (MONDHA, en espagnol Movimineto Por Los Derechos Humanos, La Paz y La justicia Global) n’a pas ménagé ses efforts et ses ressources en ce temps de pandémie.

« Nous avons mis la focalisation sur les migrants vivant en situation vulnérables parmi eux des étudiants, des commerçants et d’autres travailleurs…Nos actions se sont entamés a travers une campagne de sensibilisation a l’aide des Eglises Évangéliques, Pastorales et d’autres organisations sociales et humanitaires dans l’objectif de faire respecter les mesures prises par les autorités dominicaines », souligne le fondateur de l’organisation MONDHA, Wendy Osirus alias Manyala Ali XII.

Les ressources sont maigres mais l’esprit du sacrifice est énorme

Pendant de très longues années, le MONDHA a été toujours au côté des migrants haïtiens. Des actions comme accompagner des migrants refoulés, des programmes de prise en charges des migrants en cas de prévention de Catastrophe naturelle entre autres.

« Grâce aux bases de données établis préalablement par le MONDHA, nous avons pu identifier ces migrants, 533 familles ont été bénéficiaires de ratio contenant des produits de première necesité comme de l’huile, des pâtes, des masques, des savons et de gel hydroalcoolique » rapporte Wendy Osirus, ambassadeur de bonne Volonté, Espoir Haïti.

Le MONDHA plaide en faveur de l’appui des autorités centrales haïtiennes

« Nous voulons aller plus loin dans d’autres communautés éloignées de la République Dominicaine mais nos actions sont circonscrites pour l’instant, cette semaine nous allons prendre des dispositions pour distribuer des ratio a environ 200 familles chaque semaine » affirme celui qui se donne pour mission de s’offrir en holocauste pour la communauté haïtienne en territoire voisin.

Manyala Ali XII est leader communautaire depuis plusieurs années en République Dominicaine. Le MONDHA est l’un des outils qu’il a mis en place pour faire valoir les intérêts des sans voix de la République Dominicaine.

« Durant cette période de pandémie, nous avons essayé de désaffecter 2%  de nos finances alloués à la rubrique catastrophe naturelle pour tourner nos actions dans le but d’apporter notre soutien aux ressortissants haïtiens », se réjouit Wendy Osirus.

Un premier haïtien aurait été testé positif au covid-19 en République Dominicaine

La communauté de Azua une ville située dans le Sud de la République Dominicaine a été en ébullition la semaine écoulée après que des informations laisseraient croire qu’un haïtien aurait été testé positif. Le MONDHA continue de mettre le focus sur cette zone pour remonter à toutes les informations complémentaires.

S’organiser, s’unir la panacée pour changer la donne

Interrogé sur le comment la communauté haïtienne pourrait sortir de ses conditions difficiles, Wendy nous confie sans détours. « Il nous faut une profonde réflexion qui se table sur la planification, une refonte de la communauté, repenser la stratégie, il faut que la diaspora puisse se mettre ensemble pour créer des fonds d’investissements, mettre l’accès au crédit au bénéfice des vulnérables notamment, le résultat sera extraordinaire pour les générations futures » rêve le leader qui voit un lendemain meilleur pour sa communauté et son pays.

Publicités

1 thought on “Covid-19 : En République Dominicaine, la communauté Haïtienne s’organise via les efforts de MONDHA sans l’aide de l’Etat haïtien

  1. Bon bagay MONDHA

    Mwen se Vladimir MICHEL, Journaliste, présentateur de l’émission COVID-19 INFOS sur la RADIO C PLUS isit en République Dominicaine.
    Svp fèm jwenn kontak Youn nan responsab MONDHA yo. Ebyen si gen Youn kap li mesaj sa kontaktem pa WhatsApp (+1 829 569-3197)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils