Publicités
Robinson Jerome 18 mars 2020
CP: The Guardian

Ce mercredi 18 mars 2020, les cas de COVID-19 ont dépassé les 200 000 dans le monde, alors que le nouveau coronavirus continue de se propager en dehors de la Chine, l’épicentre d’origine de l’épidémie.

Le nombre total de cas s’élève désormais à 201 436, selon les données compilées. Le virus est apparu à Wuhan, en Chine, en décembre. Depuis, il s’est propagé à la plupart des pays du monde, selon l’Organisation mondiale de la santé ( OMS).

Le virus a maintenant tué plus de 8 000 personnes dans le monde, selon JHU, mais plus de 82 000 personnes se sont remises du virus. Près de la moitié des cas dans le monde se trouvent en Chine, mais le virus, connu sous le nom de COVID-19, s’est rapidement propagé au-delà des frontières. La semaine dernière, l’OMS a déclaré que l’Europe était devenue le nouvel épicentre du virus.

L’Italie, où les autorités ont mis en place un verrouillage à l’échelle nationale, a signalé plus de 31 000 cas, selon JHU, et plus de 2 500 décès. Le virus a infecté plus de 16 000 personnes en Iran, selon les données de JHU, et plus de 13 000 en Espagne.

Le 20 janvier, quatre pays, la Chine, la Thaïlande, le Japon et la Corée du Sud, avaient signalé un total de 282 cas, dont la plupart en Chine, selon l’OMS. Le nombre total d’infections dans le monde a oscillé autour de 100 000 le 6 mars, selon les données de l’OMS. Au cours des deux dernières semaines, le nombre de cas en dehors de la Chine a été multiplié par treize et le nombre de pays touchés a triplé , a déclaré Tedros. Dans les jours et les semaines à venir, nous nous attendons à voir le nombre de cas, le nombre de décès et le nombre de pays touchés augmenter encore plus.

L’OMS a critiqué les réponses de certains pays qui ne communiquaient pas clairement avec leur population, ne prenaient pas de mesures de confinement proactives et ne s’engageaient pas politiquement à lutter contre le virus. Certains pays sont aux prises avec une manque de capacités. Certains pays sont aux prises avec un manque de ressources. Certains pays sont aux prises avec une manque de détermination , a déclaré Tedros après avoir déclaré le virus une pandémie.

Pour freiner la propagation du virus, les gouvernements du monde entier ferment les écoles, restreignent les déplacements et ordonnent aux gens de rester chez eux. Les dirigeants européens ont convenu mardi de fermer les frontières extérieures de l’Union européenne pendant 30 jours. La semaine dernière, le président des Etats-Unis Donald Trump a déclaré une interdiction de voyager similaire dans la plupart des pays européens.

Des responsables italiens ont enfermé tout le pays au début du mois, interdisant les rassemblements publics, fermant les écoles et les commerces. Pour rappel l’Italie est le pays d’Europe le plus touché par le COVID-19.

Robinson Jerome

Twitter : @robinsonjerome8

Gmail : jeromerobinson64@gmail.com

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils