Coronavirus : Sept ressortissants Chinois en provenance d’Haïti ont été confinés par les autorités dominicaines avant d’être relâchés

Publicités

L’annonce de la rentrée en République Dominicaine de sept Chinois en provenance  d’Haïti par la frontière Dajabón a suscité de nombreuses dispositions de la part des autorités de la migration. L’armée dominicaine a activé une alerte maximale pour protéger la vie des citoyens dominicains. En effet, les autorités de la migration et le ministère de la Santé publique ont été dépêchés sur place sur la ligne frontalière.

A Dajabon comme tous les autres points frontaliers, le protocole de sécurité et de prévention du coronavirus a été lancé dans le pays pour empêcher la maladie de pénétrer sur le territoire dominicain.

” Nous avons des instructions directes de la Direction générale des migrations, nous avons décidés de les confiner en notifiant par la suite au ministère de la Santé publique”, a expliqué un membre de la migration à la frontière.

Les premières informations confirment que ces ressortissants chinois vivaient depuis un an en Haïti, ils se rendaient en territoire voisin pour effectuer des achats en tant que commerçant.

Les Chinois se sont dirigés à la frontière Dajabon via un bus de transport en commun. Ils ont été placés en observation au bureau de l’immigration, évalués par des médecins spécialistes puis relâchés en raison qu’ils ne représentent aucune menace pour les citoyens dominicains.

“Ce que nous avons fait, c’est appliquer les règles de rigueur car chaque ressortissant Chinois qui vient d’Haïti, le pays voisin doit nous expliquer où il était au cours des 30 derniers jours et que la santé publique vient faire ce qu’il a à faire et ensuite nous pouvons lui donner l’entrée” explique un agent du ministère de la santé publique.

Publicités