Publicités
Richmond Johnson 17 mars 2020
Vue aérienne de Rwanda

Les dernières décisions des dirigeants des différents territoires mondiaux commencent à avoir des répercussions. Et du moins que l’on puisse dire, ces décisions affectent déjà cinq étudiants haïtiens en médecine qui restent cloîtrés au Rwanda. Ils lancent un cri d’alarme à l’endroit des autorités haïtiennes.

En vue de participer à la grande conférence internationale des étudiants en médecine, une délégation d’étudiants haïtien a laissé le pays le 27 février dernier. Cette conférence qui s’était déroulée sur le rôle des soins primaires sur la couverture universelle en santé, avait permis à ces étudiants haïtiens de fouler le sol du Rwanda le 28 février 2020. Cette délégation d’étudiants haïtien devait retourner en Haïti hier lundi. Mais, ils n’ont pas pu effectuer le voyage à la suite des décisions liées au Covid-19.

De Rwanda étant, ils ont fait face à des mesures de restrictions prises par les pays européens et latino-américains de bloquer nombreuses de ses frontières extérieures en vue d’éviter l’introduction et/ou de la propagation du virus. 5 de ces étudiants haïtiens en médecine sont obligés de rester là-bas depuis le 16 Mars à la suite de ces mesures en raison qu’ils ne détiennent pas de visa canadien et américain selon ses dires.

Questionnés par la rédaction du quotidien Le Nouvelliste, ces étudiants haïtiens bloqués au Rwanda ont réagi. Ils ont affirmé que 3 d’entre eux qui ont participé à la conférence sont obligés d’opérer des voyages transitoires en passant par les États-Unis et le Canada. Un quatrième a laissé le Rwanda hier lundi matin pour se rendre en Turquie avant d’arriver aux États-Unis pour finalement atterrir en République Dominicaine ou Haïti. Car ceux-ci possèdent d’autres visas. Les cinq autres qui disent dépourvus des moyens financiers sont restés au Pays de Paul Kagame où aucun cas de Covid-19 n’a jusqu’ici été recensé.

Face à ces blocus imposés par les différents pays de l’Europe, de l’Amérique latine et surtout Haïti, ces étudiants se trouvent en grande difficulté pour regagner leur pays d’origine. Ils ont demandé aux dirigeants haïtiens d’utiliser d’autres stratégies pour qu’ils puissent retrouver Haïti. Si non, ils n’ont pas de moyens financiers pour subvenir à leurs besoins durant les jours de blocus.

Les premières mesures d’interdiction des vols en provenance et à destination d’Haïti vont au moins durer une trentaine de jours s’il faut croire les inquiétudes du premier ministre Jouthe Joseph. Or ces étudiants issus de l’Université Notre-Dame d’Haïti, l’Université Lumière, la Faculté de médecine de l’UEH et de l’Université Quisqueya ne détiennent pas ressources financières pour rester au Rwanda durant ces jours de blocus. Ils craignent une plus grande propagation du Covid-19 à l’échelle mondiale et éventuellement son introduction en Haïti qui pourraient les bloquer au Rwanda pour longtemps.

Lors de ce séjour, ces étudiants ont profité pour visiter les différentes infrastructures du Rwanda. Cette visite d’observation a permis aux jeunes étudiants haïtiens de se renseigner sur l’efficacité du système de santé de ce pays d’Afrique.

Source:Haitiaujourdhui.com
RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils