Sous le leadership du ministère de l’environnement, une délégation composée d’une quinzaine de représentants des ministères sectoriels, de la société civile et des partenaires techniques et des financiers se trouve actuellement à Madrid en Espagne dans le cadre la tenue de la 25ème session de la conférence sur les changements climatiques.

<< Haïti, à l’instar des autres Petits Etats Insulaires en Développement (PEID) très exposés aux aléas climatiques, veut jouer son rôle et attend des résultats concrets. Selon le Ministre de l’Environnement d’Haïti, Ing. Joseph JOUTHE, cette COP doit apporter des réponses, sur tous les fronts, aux pays qui sont les moins responsables du dérèglement climatique, notamment les soutiens financiers nécessaires pour faire face aux pertes et dommages liés aux changements climatiques >>, informe le MDE dans un communiqué.

Cinq points que défendront la délégation Haïtienne résument les priorités d’Haïti dans la lutte mondiale contre les changements climatiques.

Finaliser le recueil de règles pour la mise en œuvre de l’Accord de Paris, plus précisément les questions relatives aux démarches favorisant l’atténuation, l’adaptation et le développement durable ;
Demander aux pays développés de rehausser leurs ambitions de réduction de GES et de respecter leurs engagements financiers dans le cadre du Green Climate Fund et de doubler leurs promesses pour le renflouement en cours dudit fonds;

Renforcer le mécanisme de Varsovie sur les Pertes et préjudices en mettant l’accent sur sa fonction d’actions et de soutien aux pays en développement ; Renforcer les capacités techniques et institutionnelles des pays en développement pour des actions d’envergure et plus efficaces dans la lutte contre les changements climatiques ; Alléger les procédures d’accès au Green Climate Fund et créer une fenêtre de financement spéciale pour les pertes et dommages lies aux changements climatiques.

Cette 25ème session de la conférence des parties (COP25) à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) qui s’ouvre ce lundi 02 décembre 2019 s’intensifient sur la finalisation des travaux susceptibles de favoriser des actions contre le réchauffement climatique. D’où le mot d’ordre << il est vraiment temps de passer à l’action >>.

Francky Belfort
belfort89@yahoo.fr

S. MDE

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.