Publicités
La Redaction 11 juin 2020

Décidément, les policiers insurgés du groupe “Fantôme 509” qui ont manifesté pour réclamer des meilleures conditions de travail sont dans le collimateur du ministère de la justice et de la sécurité publique dirigé par Me Lucmane Delile. Ce dernier les accusés de planifier un complot contre la personne physique du président Jovenel Moïse.

En effet, lors d’une conférence de presse présentée ce mercredi 10 juin 2020 depuis la capitale haïtienne, le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, Me Lucmane Delile, a accusé le groupe des policiers “Fantôme 509”. Selon lui, ces policiers ont un plan bien defini pour attaquer le cortège du président Jovenel Moïse qui aura à participer ce vendredi 12 juin à la célébration du 25e anniversaire de la création de la police nationale d’Haïti.

Lors d’un tweet ce mercredi répondant à la sortie intempestive du ministre de la justice et de la sécurité publique, l’avocat militant, Me André Michel, n’a pas passé par quatre chemins pour essayer d’interpréter les propos de l’ancien commissaire du gouvernement de Port-au-Prince. Selon lui, la sortie de Me Lucmane Delile s’inscrit dans le cadre d’une démarche visant à décrédibiliser le mouvement des policiers qui réclament des meilleurs conditions de travail.

“La Déclaration du Ministre de FACTO Lucmane Délile accusant les Policiers de Fantôme 509 de vouloir attaquer le cortège de Jovenel Moïse est totalement irresponsable et ne vise qu’à discréditer le Mouvement des Policiers qui se battent pour de meilleures conditions de Travail.” A écrit Me André Michel.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils