Clarens Renois et le Parti UNIR demandent à la population de rester à la maison ce lundi en signe de protestation contre l’insécurité

Publicités

De plus en plus, la situation sociopolitique du pays va de mal en pis à tel point que personne n’est rassuré de sa situation. La dernière fusillade de Carrefour-Feuilles qui a fait plus d’une quinzaine de victimes a créée un vent de panique dans le pays où la population toute entière exige à l’État haïtien d’assumer sa responsabilité.

Ce lundi 29 avril 2019, le coordonnateur national du parti politique Unir Haiti, le professeur Jean Clarens Renois sous les ondes de la radio Méga Star appel à la population haïtienne toute tendance confondue, d’observer une journée de grève générale et de rester à la maison en signe de protestation contre le phénomène de l’insécurité dans le pays pour forcer à l’État haïtien de prendre toutes les mesures appropriées afin de rétablir la paix dans le pays.

Pour l’ancien journaliste de la Radio Télé Métropole et également l’un des malheureux des dernières élections présidentielles, cette situation ne doit pas s’arrêter là et le silence de la population en est peut-être responsable.

En analysant le phénomène du banditisme, le chef de parti exhorte à l’État actuel d’avoir une présence remarquée et remarquable à travers tous les ports pour s’assurer de l’entrée et du contrôle des armes et des munitions dans le pays. Il déplore aussi par le fait que des officiels de l’État se seraient en connivence avec les chefs de gang qui sèment la terreur à travers tout le pays.

RICHEMOND Johnson

Publicités