Publicités
Richmond Johnson 29 avril 2019

Après l’échec du mot d’ordre de grève général lancé pour ce lundi, le coordonnateur national du parti Unir, l’initiateur de ce mouvement, Clarens Renois a frappé fort les politiciens haïtiens en ignorant l’exitance d’une classe politique en Haïti.

Frustré ou dégoûté par la non réussite de cette journée de grève pour protester contre le phénomène de l’insécurité qui saccage le pays depuis quelques temps, dans un message publié sur sa page Facebook officielle ce lundi matin, le leader numéro un du parti Unir a déclaré qu’il n’y pas de classe politique en Haïti mais plutôt une jungle où tout est permis.

<<Il n’y a pas de classe politique en Haïti, il y a une jungle où tout est permis. La calomnie, la diffamation, le mensonge, la vilenie, les injures, les attaques et l’infamie dans le dos sont la règle. Ici, c’est la cour des Miracles. Néanmoins, UNIR recherchera toujours l’Unité et la Réconciliation par le dialogue et la concertation avec les gens intègres et honnêtes. C’est la seule voie pour Haïti.>> a écrit l’ancien journaliste de la Radio Télé Métropole devenu leader politique.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils