Publicités
Banacheca Pierre 1 avril 2019

Les affrontements entre gangs rivaux refont surface dans la commune de Cité Soleil. Des tirs nourris ont été entendus durant toute la journée de ce lundi. Les activités commerciales ont été entièrement paralysées.

Dimanche 31 Mars, 2 victimes ont été enregistrées,  et encore ce Lundi 2 autres personnes ont été abattues.  Ce, qui porte à 4. Jadis taxée de zone de non-droit, la commune, le plus grand bidonville de Port-au-Prince avait connu un calme apparent au cours des trois dernières années.

Cependant, depuis la fin du mois de mars, elle devient à nouveau le théâtre de conflits entre gangs rivaux.

Une psychose de peur s’installe chez les citoyens de la cité, qui, malgré les multiples promesses des autorités étatiques et les interventions des ONG, continuent de vivre dans des conditions infra-humaines.

Cité Soleil se place une fois de plus dans la liste des localités du pays comme La Saline et Grand-Ravine où règne la violence.

Commune située dans le département de l’Ouest, Cité Soleil a, selon le dernier recensement, environ 250,000 habitants. Fondée dans les années 1960 par le docteur François Duvalier, à l’origine, elle portait le nom de Cité Simone, en référence à l’épouse du dictateur, Simone Ovide.

 

Banacheca Pierre

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils