Publicités
Richmond Johnson 21 octobre 2019
CP: Page Facebook de Clarens Renois

S’adhérer à la logique d’un dialogue franc, sincère et honnête prôné depuis son échec aux dernières élections présidentielles de 2016, le leader du parti politique Unir-Haïti, Jean Clarens Renois a appelé pour une nouvelle fois, les différents protagonistes à une table de dialogue en vue de trouver une solution à la crise qui prévaut dans le pays.

Depuis plus de six semaines consécutives, le pays est resté fermé, plus de fonctionnement dans l’administration publique, et les autres secteurs d’activités sont au point mort. Face à cette situation qui a et aura de graves conséquences sur la subsistance des citoyens haïtiens, l’ancien journaliste professionnel de la Radio Télé Métropole reconverti en dirigeant politique, est intervenu ce lundi matin pour continuer d’exiger un dialogue entre les différents acteurs impliqués dans la crise.

Selon lui, le président Jovenel Moïse a montré à de nombreuses reprises qu’il n’est pas digne et à la hauteur pour diriger le pays. Mais pour planifier son départ comme la situation l’exige, il faut qu’il ait un dialogue entre l’équipe du palais national et celle en face.

“Le constat est clair, Jovenel Moïse ne peut pas diriger le pays. Il doit partir du pouvoir. Mais pour y faire sans laisser un boulevard, nous devons accepter de dialoguer pour planifier un départ du président”, exige le coordonnateur national de Unir-Haïti qui pense qu’à chaque fois que la population s’investisse la rue, la côte de popularité de l’élu du PHTK plonge dans un bassin de grande profondeur et il n’a pas la capacité de rebondir.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils