Publicités
Pierre Jn Miguel 15 juin 2018

 

Un triplé de Cristiano Ronaldo a permis au Portugal d’obtenir le nul face à l’Espagne (3-3), vendredi à Sotchi, dans le cadre de la Coupe du monde 2018.

Après un match d’ouverture à sens unique (Russie-Arabie saoudite 5-0) et deux matches particulièrement serrés – Egypte-Uruguay (0-1) et Maroc-Iran (0-1) -, le premier choc de la Coupe du monde 2018 nous réservait une affiche de choix, vendredi soir à Sotchi, entre le Portugal et l’Espagne. Une rencontre de gala qui a tenu toutes ses promesses avec un Cristiano Ronaldo des grands soirs (3-3). Deux sélections candidates à la victoire finale en Russie, mais aussi en proie à des difficultés en coulisses. Côté espagnol, la Roja vient de vivre l’une des plus graves crises de son histoire avec le coup de sang du président de la fédération, Luis Rubiales, qui a décidé mercredi de renvoyer le sélectionneur Julen Lopetegui à la suite de l’annonce de son arrivée sur le banc du Real Madrid la saison prochaine. Ce dernier a été remplacé par Fernando Hierro.

Côté portugais, quatre cadres de la Seleçao (Rui Patricio, Bruno Fernandes, William Carvalho et Gelson Martins) ont rompu unilatéralement leur contrat avec leur club, le Sporting, après avoir été agressés par des supporters en mai dernier. Malgré ce contexte pesant pour les voisins ibériques, le match a tenu toutes ses promesses. Emmenés par un Cristiano Ronaldo étincelant, les champions d’Europe en titre ont assumé leur statut. Le quintuple Ballon d’Or a d’abord été malin pour provoquer la faute dans la surface de Nacho et transformer le penalty (1-0, 4e). Mais la star portugaise a trouvé à qui parler avec Diego Costa, qui égalise sur une action de grande classe. Auteur d’un coup de coude sur Pepe au cours d’un duel aérien, l’attaquant de l’Atletico Madrid enchaîne ensuite les crochets pour fixer José Fonte et surprendre Rui Patricio d’une frappe croisée (1-1, 24e).

Les buts magiques de Nacho et Ronaldo

Mais le Portugal repasse devant avant la pause grâce une nouvelle fois à CR7, qui a su profiter d’un très bon travail de son compère de l’attaque portugaise, Gonçalo Guedes, pour inscrire un doublé d’un tir de l’entrée de la surface, bien aidé il est vrai par la très grosse faute de main de David De Gea (2-1, 44e). Au retour des vestiaires, Diego Costa s’offre lui aussi un doublé d’une reprise à bout portant consécutive à un coup franc excentré (2-2, 55e). Emmenée par ses magiciens, Iniesta, David Silva et Isco, l’Espagne passe même devant au tableau d’affichage sur une merveilleuse frappe en demi-volée de Nacho (3-2, 58e).

Gerard Piqué commet toutefois une belle bourde en poussant dans le dos Ronaldo à l’entrée de la surface. Concentré comme jamais, le guide de la Seleçao ne se fait pas prier pour un inscrire un coup franc magique (3-3, 88e). Ce résultat fait les affaires de l’Iran, qui, grâce à sa victoire un peu plus tôt face au Maroc (1-0), se retrouve seul en tête du groupe B. Mais, sauf catastrophe, l’Espagne et le Portugal devraient être en huitièmes de finale et peuvent même espérer aller très loin dans la compétition, vu leur niveau de jeu de ce vendredi soir.

Pierre Jean Miguel

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils