Archives de catégorie : International

Des singes ont assailli un agent de santé indien et sont repartis avec des échantillons de sang provenant de tests de coronavirus

Des singes ont attaqués un technicien de laboratoire sur le campus d’une école de médecine en Inde et s’est enfui avec des échantillons de sang de trois patients infectés par COVID-19. Le technicien de laboratoire volé, quant à lui, a filmé l’incident avec son téléphone. Après avoir saisi les échantillons et autres articles médicaux, la vidéo révèle que le singe a grimpé dans un arbre à proximité cette vidéo, qui a été partagée sur les réseaux sociaux, montre également l’animal rongeant ce qui ressemble à des gants chirurgicaux, a rapporté NDTV.

Le bilan des décès dus aux coronavirus en Inde a dépassé celui de la Chine voisine vendredi, avec 175 nouveaux décès en 24 heures, ce qui porte le total à 4706, selon les données officielles. L’Inde, qui abrite certaines des villes les plus densément peuplées du monde et un système de santé qui grince, est en train de devenir un nouveau point chaud avec des sauts records dans de nouveaux cas ces derniers jours.

Dans de nombreuses zones rurales, les agriculteurs perdent régulièrement des récoltes au profit des populations de singes et ont exigé des autorités locales qu’elles interviennent pour contrôler leurs populations. Les autorités de la ville de Delhi ont utilisé des singes langur à longue queue pour effrayer les petits primates du parlement indien.

Robinson Jerome

Twitter : @robinsonjerome8

Gmail : jeromerobinson64@gmail.com

Publicités

Donald Trump publie un décret concernant les réseaux sociaux

Le president américain, Donald Trump a révisé ce jeudi 28 mai 2020 le décret régissant le fonctionnement des plateformes des réseaux sociaux aux États-Unis. Il souligne qu’il a pris cette décision afin que la liberté d’expression soit respectée par ces derniers.

Cette décision survient 48 heures après la décision du reseau social, Twitter de signaler deux publications du dirigeant américain de contenu trompeur.

Le président américain a même argumenté pour faire savoir que si la loi lui donnait la permission, il fermerait Twitter. Selon lui, après la publication de ce décret toutes les publications sur les plateformes des reseaux sociaux engagent seulement les auteurs des publications. Dans le cas contraire, si ces plateformes signalent les publications des personnes, Trump qualifie cela comme ligne éditoriale. Il déclare que la majorité des employés de ces entreprises sont des pro-démocrates aux élections.

Rappelons que la Plateforme de Twitter est la plus utilisée par le locataire de la Maison Blanche pour fixer ses positions publiques.

Marvens SÉNÈQUE
PRESSLAKAY

Trump menace de réglementer ou de fermer les entreprises de médias sociaux

© MANDEL NGAN / AFP

Le président des États-Unis Donald Trump a menacé mercredi de réglementer ou de fermer les sociétés de médias sociaux, un jour après que Twitter Inc a pour la première fois ajouté un avertissement à certains de ses tweets, invitant les lecteurs à vérifier les affirmations du président.

Donald Trump, sans fournir aucune preuve, a réitéré ses accusations de parti pris politique par de telles plateformes technologiques dans une paire de messages tôt le matin sur Twitter, disant: “Les républicains estiment que les plateformes de médias sociaux réduisent totalement au silence les voix des conservateurs. Nous allons fortement réglementer, ou les fermer , avant que nous ne puissions jamais permettre que cela se produise.

Les représentants de Twitter et Facebook n’ont pas pu être immédiatement contactés pour commenter les tweets de Trump. Les actions des sociétés étaient en baisse dans les échanges avant commercialisation suite à ses publications. Dans la paire de messages tôt le matin, le président républicain Donald Trump a de nouveau fait exploser les bulletins de vote postal. Mardi, Trump a publié des tweets similaires sur le sujet du scrutin, ce qui avait incité Twitter à ajouter une alerte au point d’exclamation bleu sous ces tweets pour avertir que ses affirmations étaient fausses et avaient été démystifiées par les vérificateurs des faits.
Les législateurs des deux parties à Washington et le ministère de la Justice évaluent également les modifications proposées à l’article 230 de la Communications Decency Act, qui est apprécié par les plateformes en ligne car il les protège des poursuites pour le contenu publié par des tiers. Certains conservateurs ont attaqué la disposition autorisant ce qu’ils considèrent comme le silence des déclarations des utilisateurs par les entreprises. Les allégations se sont multipliées sous l’administration Trump, car le président et ses partisans se sont parfois heurtés à des plateformes sur lesquelles ils comptent néanmoins pour diffuser leurs messages et accroître leur audience.

En plus des questions sur la confidentialité et le contenu, Facebook et Google sont également la cible de sondes antitrust de grande envergure menées par les forces de l’ordre fédérales et étatiques. Sous Trump, le ministère de la Justice, qui fait partie de ceux qui enquêtent sur les deux sociétés, a été accusé que ses actions étaient politiquement motivées. Toutefois, le résultat le plus significatif d’une enquête, comme la proposition de dissolution des sociétés, devrait être approuvé par un tribunal.

Un panel du Congrès étudie également les problèmes de concurrence dans le secteur de la technologie, concentrant Facebook, Google Alphabet Inc., Amazon.com Inc. et Apple Inc., mais pas Twitter. Il vise à recommander de nouvelles lois.

Robinson Jerome

Twitter : @robinsonjerome8

Gmail : jeromerobinson64@gmail.com

Le Costa Rica devient le premier pays de l’amérique centrale où les personnes du même sexe peuvent se marier

Un mariage retransmis en direct sur les réseaux sociaux dès la première minute de ce 26 mai, a accueilli le mariage gay au Costa Rica, où il est légal à ce jour par arrêté de la Chambre constitutionnelle et conformément à un avis consultatif du Cour interaméricaine des droits de l’homme. Vêtues de blanc, Alexandra Quirós et Daritza Araya se sont mariées devant un notaire lors d’une cérémonie qui a été diffusée sur les réseaux sociaux par l’organisation “Oui j’accepte” et avec peu de témoins oculaires du fait des mesures restrictives d’événements massifs dus à la pandémie de COVID-19.

Il s’agissait de la première cérémonie de mariage égal qui a lieu au Costa Rica après sa légalisation, bien qu’une cinquantaine de ces unions soient inscrites au registre civil depuis des semaines, en attendant qu’elles soient officialisées ce mardi. Ce 26 mai est le terme de 18 mois que la Chambre constitutionnelle a donné au Congrès pour légiférer sur le mariage civil entre personnes du même sexe, faute de quoi les articles des lois interdisant ces unions seraient abrogés.

La décision de la Chambre constitutionnelle était conforme aux dispositions de la Cour interaméricaine des droits de l’homme dans un avis consultatif demandé par le Costa Rica et publié en janvier 2018, dans lequel elle déclare que les États doivent garantir les droits de la population sexuellement diversifiée, parmi lesquels identité de genre et mariage égal. Le Costa Rica devient ainsi le premier en Amérique centrale et le vingt-neuvième au monde où des personnes du même sexe peuvent se marier.

Le président du pays, Carlos Alvarado, a plaidé lundi soir dans un message sur les réseaux sociaux pour un Costa Rica diversifié, pluriel et uni, où l’empathie et l’amour sont la boussole qui nous permet d’avancer. Notre devoir est de lutter contre tous les types de discrimination, qu’elle soit due au handicap, à l’ethnie, à la culture, à la croyance religieuse, au sexe, à l’identité et à l’expression de genre, à l’orientation sexuelle ou à tout autre. Et dans cette perspective, qui cherche à défendre tous les droits de l’homme, l’endroit où cette étape doit être comprise , a déclaré le président.

Alvarado a déclaré que les personnes LGBTIQ recherchent un espace pour la reconnaissance et la dignité que tout être humain mérite et que lorsqu’elles décident de se marier, elles le feront par amour, stabilité et parce qu’elles ont un projet futur. Elles ont les mêmes motivations que cela pourrait avoir. n’importe qui.

La pandémie de COVID-19 a rendu la population LGBTIQ incapable d’accomplir des actes de célébration massifs, mais il y a eu une émission de trois heures à la télévision d’État qui a rappelé les décennies de lutte pour l’égalité de cette population et a célébré avec un toast l’entrée en vigueur du mariage égal.

Robinson Jerome
Twitter : @robinsonjerome8
Gmail : jeromerobinson64@gmail.com

Le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu est accusé de corruption et d’abus de confiance

Cela fait plusieurs mois que le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu est accusé de corruption, de fraude et d’abus de confiance.

C’est ce dimanche 24 mai 2020 que le premier ministre va comparaître devant la justice, une grande première en Israël. Un premier ministre n’était jamais sur le ban des accusé avant ce dossier.

Pour les pro-Netanyahu, c’est une atteinte à l’identité de ce dernier. Il ont pris des positions publiques dans la presse israélienne pour défendre leur allié, qui de son côté a critiqué à de nombreuses reprises les autorités judiciares.

Par ailleurs, les partis de l’opposition en Israël demandent que lumière soit faite et que la vérité puisse voir le jour. Notons que le gouvernement qui dirige le pays est un gouvernement de coalition, ce dossier fragilise la coalition. Et, il peut même faire surgir une instabilité politique.

Agé de 70 ans, Benyamin Netanyahu brigue son quatrième mandat en tant que chef du gouvernement. Il est membre du parti Likoud en Israël.

Marvens SÉNÈQUE
marvensseneque0@gmail.com
Twitter: @Marvensseneque1
PRESSLAKAY