Publicités
Richmond Johnson 10 décembre 2019

En dépit des appels des différents parents pour la reprise des activités éducatives dans la deuxième ville du pays après la diminution significative des mouvements revendicatifs pour exiger la démission du président Jovenel Moïse, des individus non-identifiés ont badigeonné plusieurs barrières et murs des établissements scolaires dans la nuit du lundi à mardi, ont rapporté des journalistes capois qui collaborent à notre rédaction.

Des images des murs et barrières de ces établissements dont, l’Ecole Œuvre de Secours Collège, Régina Asumpta, des Filles de Marie, les Frères de l’Instruction Chrétienne, de l’Externat Saint-Francois Xavier ont été badigeonnés de matières fécales.

Selon un confrère qui a parlé à notre rédaction ce mardi, les présumés auteurs de cet acte ont promis d’intensifier cette démarche à travers d’autres institutions scolaires de la ville dans le but d’empêcher la reprise des activités éducatives jusqu’à forcer Jovenel Moïse à la démission.

Pour faciliter ces établissements scolaires de fonctionner après près de trois mois d’arrêt, des agents de la force de l’ordre et des sapeurs-pompiers ont été dépêchés ce matin pour procéder aux nettoyages des murs et barrières badigeonnés.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils