Aller à la barre d’outils

Basketball NBA: Les Cavs continuent leurs mauvais parcours

Les Cleveland Cavaliers ont subi un lourd revers (120-88) à domicile face aux Houston Rockets. La deuxième place des coéquipiers de LeBron James à l’Est est un leurre.

Perdre contre la deuxième meilleure équipe de la ligue n’a rien de honteux. Mais c’est encore une fois la manière avec laquelle les Cleveland Cavaliers ont baissé pavillon qui inquiète. Surclassés et humiliés (120-88) par les Houston Rockets devant un public de la Q Arena qui ne cache plus son dépit, LeBron James et ses partenaires ont manqué de combativité, d’efficacité et de talent samedi. 

Même le “King” n’arrive plus à prendre les matches à son compte et à sublimer un groupe en manque criant de confiance et de perspectives encourageantes. James a fini avec 11 points, 9 passes et 9 rebonds, ce qui serait plus qu’acceptable pour le commun des mortels. C’est en revanche insuffisant quand le deuxième meilleur joueur de l’équipe, Kevin Love, est absent pour 2 mois et que le troisième, Isaiah Thomas, ne parvient pas à s’adapter à sa nouvelle formation. Le découragement affiché par LeBron James après ce nouveau revers et à quatre mois de la fin de son contrat est alarmant. “Je n’ai plus les mots. Ils devraient arrêter de nous diffuser en prime time sur la chaîne nationale jusqu’à la fin de la saison. On n’est pas bons et on se fait botter le derrière à chaque fois. La seule chose qui reste à faire c’est de bien faire son travail au maximum et d’assumer les résultats derrière. Ce n’est pas ce que l’on fait actuellement”, a déploré le quadruple MVP au micro d’ESPN.

A cette heure, les Cavaliers sont toujours miraculeusement deuxièmes de la Conférence Est. Un classement précaire, puisqu’ils ne comptent que deux victoires de plus que le Miami Heat, 7e. Du côté de Houston, en revanche, on peut fanfaronner. Grâce à ce quatrième succès consécutif encore construit par la paire Chris Paul-James Harden (38 points et 20 passes à eux deux) sans avoir à forcer, les Rockets ne sont qu’à deux longueurs des Warriors. Si leur objectif avoué est de défaire les Californiens en playoffs, leur chiper l’avantage théorique du terrain est une mission dans leurs cordes vu leur niveau due moment.

Pierre Jean Miguel

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :