Publicités
Pierre Kevin 10 mai 2018



Insultes des clients, viols, pressions psychologiques…
(Sou Bwa Chènn, Gran Ri , Pòtay leyogann, Bò Simityè, Maryani , Tò kfou, Delmas 41…)
Les personnes prostituées Ou encore les “Jamais Dodo” vivent un perpétuel danger,
Tel est l’un des enjeux de leur métier.

 


Certaines prostituées peuvent, par leur activité, accumuler des gains relativement importants et soit s’assurer un niveau de vie immédiat confortable, soit épargner en vue d’une prochaine reconversion dans l’économie légitime. Ces personnes sont minoritaires dans l’espace de la prostitution en Haïti , la plupart vivent en effet dans des conditions de très grande précarité, voire d’extrême dénuement. En d’autres termes, si la prostitution est pour les personnes qui l’exercent une réponse à une situation ou à un risque de désaffiliation, elle est le plus souvent une réponse inefficace et stérile, et cela avant tout parce que les dangers et le stigmate inhérents à cette activité contribuent à renforcer les vulnérabilités au principe de leur entrée sur le trottoir.
Elle n’est pas le plus vieux métier du monde, c’est un des plus vieux privilèges des hommes.



Les clients de la prostitution, les prostitueurs, qui sont par ailleurs souvent des maris et des pères de famille, ne veulent rien voir de la vie et des conditions d’existence des femmes qu’ils chosifient. Ils définissent ainsi ce qu’est la prostitution pour eux, un moyen d’éjaculer sans engagement. Le client paie et se dédouane point bar…



En outre, Les facteurs de vulnérabilité propres à l’exercice de la prostitution sont multiples, et souvent menacent directement l’intégrité physique des personnes. Parmi eux, les risques de contracter une pathologie sexuellement transmissible (VIH et hépatites, notamment) ne sont pas négligeables : même si les différentes enquêtes épidémiologiques qui se sont succédé depuis l’apparition du sida ont montré que les taux de contamination sont restés relativement bas sur les trottoirs .

                       Pierre Kevin

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils