Tous les articles par Marvens Sénèque

Inrico Dangélo Neard critiqué par la doctorante en Histoire de Art, Marie Claudine Paul dans une lettre

Inrico Dangélo Neard
Inrico Dangélo Neard DG BNH

Dans une lettre ouverte adressé au nouveau Directeur Général de la Bibliothèque National d’Haïti (BNH), Inrico Dangélo Neard. La doctorante en Histoire de l’Art à l’Université Sorbonne, Marie Claudine Paul critique le comportement du nouveau Directeur Général. Elle fait état de la fonction et les exigences qui l’accompagne, selon elle Dangélo Neard ne s’est pas mis à la hauteur de sa nouvelle fonction.

Lisez la lettre intégrale de Marie Claudine Paul ci-dessous

Lettre ouverte à Monsieur Dangelo Néard
Directeur général de la Bibliothèque nationale d’Haïti

Monsieur Néard,
je dois avouer que quand j’ai vu votre nom comme directeur général de la Bibliothèque nationale d’Haïti (BNH), j’étais surprise, sachant que vous n’avez aucun parcours dans l’administration publique, aucune expérience dans la gestion ou dans l’organisation d’une bibliothèque, même de proximité, aucun diplôme en bibliothéconomie ni en documentation. Je pourrais ajouter votre jeune âge, mais je sais que les émergences précoces existent. Malgré toutes ces parts manquantes, voici que vous devenez le gardien du patrimoine intellectuel et littéraire haïtien, si important, si riche.

Quelques minutes après ma surprise, je me suis mise à sourire en pensant que vous êtes fougueux, amoureux des livres, et que vous pouvez vous accompagner de certaines compétences du secteur culturel que vous connaissez assez bien, pour faire la différence.
Mais, très tôt, vous décevez. Vous prouvez que vous ne comprenez pas la dimension de votre fonction supérieure en restant animateur à Radio France internationale. Le président de la République de votre pays vous fait l’honneur de vous placer à l’un des plus hauts sommets de l’Etat haïtien en vous nommant directeur général de la Bibliothèque nationale par arrêté, avec tous les privilèges qui s’y attachent. Vous, vous le déshonorez en gardant votre poste d’animateur à RFI. Donc, votre pays vous érige en grand dignitaire roulant en voiture officielle. Vous, vous vous confinez en subalterne dans une institution étrangère.
Quelle tristesse!
Vous vous rabaissez, vous faites honte à votre pays. Et vous rêvez de devenir ministre de la culture et même président de la République ? Les dirigeants de RFI, que doivent-ils penser de vous? Vous imaginez votre homologue, le directeur général de la Bibliothèque nationale de France (BnF), animateur dans une radio haïtienne, ou dans n’importe quelle radio? C’est inimaginable. On pourrait poser une autre question relevant d’un autre pan de l’éthique: Les intérêts de RFI et ceux de la Bibliothèque nationale, donc de l’Etat haïtien, ne peuvent-ils pas entrer en conflit à travers vous?
Vous ne cessez de confirmer votre grave incompréhension de votre fonction prestigieuse en continuant à animer l’émission Des livres et vous à Radio-Télé Caraïbes. Comme directeur général de la Bibliothèque nationale d’Haïti, vous devez assurer la conservation, la sauvegarde, la promotion, l’accès des livres haïtiens, particulièrement ceux ayant l’ISBN, donc qui entrent automatiquement dans le patrimoine. Vous ne pouvez ni les juger, ni les critiquer, ni les censurer. Votre haute fonction vous rend neutre. A la tête de la Bibliothèque nationale d’Haïti, vous êtes le gardien suprême, impartial du livre haïtien, donc vous ne pouvez pas dans une émission d’un média privé, dans quel que soit le média d’ailleurs, critiquer les livres haïtiens, c’est-à-dire en faire ressortir, ce qui paraît à vos yeux, comme qualités ou comme défauts. Vous ne pouvez pas non plus prendre le parti de certains auteurs, et en occulter d’autres. Votre fonction de directeur général de la Bibliothèque nationale et votre rôle d’animateur/critique du livre sont complètement contradictoires et même conflictuels.

Si vous vous attachiez tant à vos emplois précédents, vous ne devriez pas accepter ou aller chercher votre nouvelle fonction hautement étatique, car ils sont dangereusement incompatibles. Il ne faut pas vouloir le beurre, l’argent du beurre et la laitière. Vous devez choisir pour éviter toute corruption et dégénérescence.

Je vous salue cordialement

Marie Claudine Paul
Doctorante en Histoire de l’art à la Sorbonne

Marvens SÉNÈQUE
PRESSLAKAY

Publicités

Scandale: Junior Rigolo accusé d’agression sur Gaëlle Bien-Aimé, “Nègès Mawon” place ses mots

Le présentateur vedette de l’émission “Pi Lwen ke Zye” sur la chaîne 22, Junior Rigolo, est accusé d’avoir commis des agressions sur Gaëlle Bien-Aimé en 2014. Cette révélation est faite par la concernée, membre fondatrice de l’organisation de la défense des femmes ” Nègès Mawon”. Sur ce, ladite organisation a publié une note ce samedi 30 mai 2020 pour placer ses mots.

Selon les écrits de cette note, l’organisation relate avoir déjà reçu des messages de plusieurs autres femmes qui se disent victimes de la même sorte par le présentateur en question. Nègès Mawon encourage les femmes victimes de ne pas garder le silence.

L’organisme en a profité pour saluer le courage de Bien-Aimé pour sa dénonciation, et promet de l’accompagner dans ses demarches, afin qu’elle obtienne justice.


Un dossier à suivre.

Marvens SÉNÈQUE
PRESSLAKAY

Covid-19: JF et Stefa s’unissent pour organiser des concours de nouvelles et de dessins

Pendant le confinement, JF positif et Stefa production s’unissent pour organiser des concours pour la jeunesse haitienne en pleine période de la covid-19.

Parmi ces activités, un concours de nouvelles a déjà débuté le 20 mai dernier et prendra fin le 20 juin prochain. Les termes et conditions pour participer à ce concours c’est d’avoir au moins 25 ans, de choisir un thème pour votre texte, respecter les orthographes de la langue que vous avez choisi pour rediger votre texte et doit être rédigé dans 3 pages au minimum, a fait savoir les organisateurs à la rédaction.

Le premier gagnant de ce concours recevra une prime de 20 000 gourdes, le deuxième gagnant recevra 10 000 gourdes et le troisième gagnera des ouvrages.

En outre, il y a un autre concours sous le thème “je dessine mon bonheur”. Ce concours a déjà démarré et prendra fin à la même date que le concours précédant. Pour participer il faut avoir entre 7 à 14 ans. D’où le premier gagnant aura une tablette intelligente, le deuxième gagnant recevra des accessoires de dessin et le troisième recevra à son tour des livres de bande dessinée.

Notons que c’est la première édition de ce concours, et les organisateurs entendent continuer à l’organiser même après la pandémie. Pour participer, écrivez un message whatsapp à ce numéro +50938011637.

Marvens SÉNÈQUE
PRESSLAKAY

Haïti -politique: 41 ans pour le parti politique RDNP

Dans une note de presse rendue publique, le parti Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP) exprime son contentement en ce vendredi du 29 mai 2020 marquant son 41e anniversaire. Le parti a gardé ses lignes idéologiques et compte demeuré dans cette voie, a souligné la note.

Au cours de cette même note, le RDNP a fait un bref passage sur le court temps que Leslie François Manigat, fondateur du parti, a passé au pouvoir. Il demande à la population haïtienne d’adhérer au parti, avec son fameux slogan “ensemble ensemble ensemble jusqu’à la vicoire finale” et “met men pou nou pran desten nou an men”.

Le parti politique a fait quelques étalages des ses idées et directives politiques pour le pays, il souhaite s’emparer du pouvoir au prochaine élection avec son leader Éric Jean Baptiste.

Notons que cette note porte la signature du Secrétaire Général adjoint à la communication du RDNP, Ricardo Nordain. Tout en rappelant que le RDNP fait partie des plus anciens partis politiques du pays, une distinction dont fait éloges les membres et responsables du parti.

Marvens SÉNÈQUE
PRESSLAKAY

Le MSPP poursuit avec la distribution des matériels et équipements médicaux commandés

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19, le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) a fait don de plusieurs matériels et équipements médicaux à l’hôpital St-Luc, le 26 mai 2020.

30 lits d’hôpitaux complet, 20 bonbonnes d’oxygène, 20 régulateurs d’oxygène et 3000 équipements de protection individuelle sont les matériels distribués par le MSPP.

Par Ailleurs, le 28 mai, la Direction sanitaire du département du Nord’Est a reçu des matériels et équipements médicaux commandés par l’État haïtien, toujours dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Notons que plusieurs départements ont déjà reçu des matériels et équipements selon les informations communiquées par le MSPP.

Marvens SÉNÈQUE
PRESSLAKAY