USA-IRAN: Augmentation des prix du carburant après les attaques de l’Iran contre des bases de l’armée américaine

Publicités
CP:Wordnews

Les prix du pétrole sur le marché international ont augmenté de plus de 4% ce soir après les attaques de l’Iran contre des bases de l’armée Étasunienne en Irak

L’Iran a lancé plus d’une douzaine de missiles balistiques contre deux bases militaires irakiennes abritant des forces Étasuniennes , a annoncé mardi le Pentagone. L’Iran a déclaré que l’attaque était en représailles à la frappe aérienne qui a tué le général iranien Qassem Soleimani, l’une des figures les plus puissantes de la République islamique.

Dans un communiqué, le Pentagone a déclaré que les missiles avaient été lancés depuis l’Iran et visaient les bases militaires d’Al-Asad et d’Erbil. Les responsables Étasuniens procèdent toujours à des évaluations initiales des dommages, indique le communiqué. On ne sait pas s’il y a eu des victimes. La base aérienne d’Al Asad abrite environ 1500 forces Étasuniennes et de la coalition. La base était en état d’alerte élevée et a suspendu son opération contre l’Etat islamique il y a plusieurs jours, craignant une attaque de vengeance de l’Iran.

La crainte qu’une escalade des tensions au Moyen-Orient ne perturbe l’approvisionnement en pétrole a fait grimper le prix du baril de brut de près de 7% par rapport à la clôture de jeudi, pour atteindre un sommet de 70,74 $ lundi. Les valeurs refuges comme les obligations d’État de qualité supérieure, le Nasdaq et l’or ont également augmenté. Le prix d’une once de métal précieux a atteint lundi 1582,59 $, son plus haut niveau en près de sept ans et en hausse de près de 4% par rapport à son niveau de clôture à la veille de la grève des drones

A rappelé que l’Iran possède l’arsenal balistique le plus vaste et le plus diversifié du Moyen-Orient, et un inventaire important de missiles balistiques à courte portée et de missiles balistiques à moyenne portée pouvant frapper des cibles dans toute la région jusqu’à 2 000 kilomètres de les frontières de l’Iran , selon une évaluation réalisée en novembre 2019 par la US Defense Intelligence Agency.
Téhéran est également un important proliférateur de la technologie des missiles balistiques auprès des acteurs étatiques régionaux et des groupes mandataires, selon l’évaluation. L’Iran continue d’essayer d’augmenter la létalité, la fiabilité et la précision de sa force de missile.

Robinson Jerome

Twitter : @robinsonjerome8

Gmail : jeromerobinson64@gmail.com

Publicités