Structure mis en place par le président Jovenel Moïse pour faciliter le dialogue entre les secteurs de la vie nationale. Cette structure dénommée États Généraux Sectoriels de la Nation a été bottée en touche par ce même Jovenel Moïse pour faire place à une nouvelle structure portant le nom de Comité de Facilitation du Dialogue. Et, depuis, les 21 employés des EGSN peinent à toucher leurs salaires depuis septembre 2018 comme ça devrait être.

 

Muets depuis un certain temps, les employés de cette structure commence à réapparaître leur tête pour faire exprimer leur frustration. Au micro de Presslakay, certains ont confié des mauvais traitements qui leurs ont été infligés depuis l’entame de leur boulot.

 

Selon les informations confiées à la rédaction, les employés contractuels n’ont reçu jusqu’à présent aucun salaire alors que le palais national avait passé instruction de les rémunérer depuis la création du comité de facilitation du dialogue inter-haïtien.

 

“Se pa sèvis gratis nou tap fè, nan 21 anplwaye sa yo genyen nan nou ki chofè, sekretè, enfòmatisyen, sekirite… Se eksperyans pwofesyonèl nou ke nou te bay, nou gen fwaye, fòk nou touche paske nou te travay” lâche un des 21 employés protestataires.

 

Ce qui paraît un peu surprenant, les informations ont révélé que des membres du comite exécutif de cette structure avaient l’habitude d’utiliser leur propre moyen financier pour l’achat de billets d’avion dans le cadre des forums de la diaspora organisés à Montréal et Paris.

 

A rappeler que les États Généraux Sectoriels de la Nation (EGSN) ont coûté 47 millions au trésor public. Aujourd’hui, le président Jovenel Moïse passe à quelque chose d’autre, il crée le comité de facilitation du dialogue. Deux institutions, même mission. Pendant ce temps là, les 21 employés qui ont rendu de bons et loyaux services ne savent pas à quel saint se vouer pour recevoir leur salaire.

 

Dimitry Charles et Richemond Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.