Une vague d’attaques au Sri Lanka a fait au moins 207 morts et des centaines de blessés le dimanche de Pâques après une série d’explosions qui ont déchiré des églises et des hôtels lors d’une journée de repos et de culte.  Dimanche après-midi, il y a eu huit explosions et le gouvernement a annoncé un couvre-feu pour l’ensemble de l’île, à compter de 18 heures local, jusqu’au lendemain matin. Les sites de médias sociaux ont également été bloqués au cours des enquêtes.

Des explosions presque simultanées ont eu lieu dimanche matin, qui ont frappé les services de Pâques dans les églises de trois villes différentes.  Les cibles comprennent le sanctuaire Saint-Antoine de Colombo, l’église Saint-Sébastien à plus de 35 km au nord de Negombo et l’église évangélique Zion de Batticaloa, à 200 km de Colombo sur la côte est du Sri Lanka.

En après-midi, une septième et huitième explosion ont eu lieu dans un hôtel situé en face du zoo Dehiwala à Dehiwala-Mount Lavinia et dans une maison privée dans les jardins de Mahawila, à Dematagoda, pendant que des policiers procédaient à une perquisition.

On ne sait toujours pas qui a causé les attaques. Ce que l’on sait, c’est qu’au moins sept personnes ont été arrêtées en lien avec les attentats à la bombe et que trois policiers ont été tués lors d’une descente dans les maisons liée aux attentats.

La division criminelle de Colombo s’est rendue dans une maison des jardins Mahawila de Dematagoda, pour avoir reçu des informations sur les explosions de ces hôtels”, a déclaré le porte-parole de la police, Ruwan Gunasekara, lors d’une conférence de presse.
Le chef de la police nationale, Pujuth Jayasundara, avait émis une alerte il y a dix jours, sur la foi d’informations d’une agence de renseignement étrangère avertissant qu’un mouvement islamiste, le NTJ, projetait des attentats suicide contre des églises importantes et l’ambassade d’Inde à Colombo.
Au Cinnamon Grand Hotel de Colombo, situé près de la résidence officielle du Premier ministre, un Sri-Lankais, qui s’était enregistré à l’hôtel la veille sous le nom de Mohamed Azzam Mohamed, a enclenché sa bombe dans la file de clients, venus profiter d’un buffet de Pâques dans un restaurant de l’établissement.

Robinson Jerome

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.