Ces dernières semaines, partout dans le monde, on assiste à une vague scène de la chasse et de l’arrestation des migrants haïtiens illégaux qui essaient de traverser les différentes lignes frontalières des pays latino-américains pour se diriger vers l’Amérique du Nord avec principal objectif de trouver des meilleures conditions de vie.

Face aux arrivées massives des migrants illégaux pour la plupart des haïtiens dans les différents sites frontaliers entre le Mexique et les États-Unis, les responsables mexicains ont annoncé avoir intercepté seulement pour le mois de juin dernier, plus d’un millier de migrants haïtiens illégaux qui ont traversé illégalement le fleuve Del Rio Grande (le long fleuve entre les États-Unis et le Mexique) et qui ont laissé Haïti préalablement à destination des pays sud-américains. Ayant informé de la possibilité qui leur faciliteraient à franchir les lignes frontalières du Mexique grâce aux faiblesses des lois américaines relatives à l’immigration, ces ressortissants haïtiens ont décidé à tort ou à raison d’essayer d’y aller. D’entrée, ils ont été appréhendés par les forces de l’ordre qui siègent la frontière du fleuve de Rio Grande qui mesure pas moins de 3.060 km.

Selon les informations fournies par l’un des responsables du service de la patrouille du secteur Del Rio entre l’État du Texas et le Mexique, Raul L. Ortiz, le flux des migrants haïtiens a augmenté sérieusement entre le 10 juin dernier à date. Et cette situation dit-il, a vraiment préoccupé les autorités migratoires mexicaines qui disent avoir pris toutes les mesures nécessaires afin de donner des soins nécessaires à ces ressortissants en provenance des pays d’Amérique du Sud mais qui ont des origines haïtiennes.

Parmi ces migrants haïtiens arrêtés, les responsables ont annoncé avoir recensé pas moins de 230 enfants de parents biologiques haïtiens. Et ils ont tout tenté disent-ils, pour résoudre ces problèmes sur la frontière où plusieurs organismes internationaux dont l’ONU, ont déploré les mauvais traitements infligés à ces migrants de différentes nationalités.

Rappelons que la semaine dernière, plus de deux cents haïtiens illégaux arrêtés sur la frontière mexicaine et mis dans de centres de rétention, ont été rapatriés en Haïti en raison des irrégularités détectés dans leurs documents de voyage ne permettant de franchir la barrière mexicaine et circuler librement sur le territoire. En conséquence, le chargé d’affaires de l’ambassade d’Haïti au Mexique a annoncé cette semaine que le gouvernement haïtien se dit prêt à collaborer avec les autorités gouvernementales du Mexique afin de résoudre ce fléau migratoire. Soutient également qu’Haïti prêt à accueillir les migrants expulsés.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.