Publicités
Snayder Pierre Louis 23 octobre 2018

Ce lundi 22 octobre 2018, le premier ministre Jean-Henri Céant a annoncé la formation d’une commission pour faire la lumière sur la dilapidation des fonds Petrocaribe, dont la double-mission est « de rechercher la vérité sur la gestion et l’utilisation de ces fonds, d’aboutir à un procès juste et équitable ».

Une commission qui devrait avoir dans son sein, des représentants d’associations de médias, de l’ordre des comptables agréés, d’églises, et des militants du mouvement Petrocaribe challenge.

L’Association des Médias Indépendants d’Haïti (AMIH) et l’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH), deux grandes associations de médias dans le pays, jugent qu’il n’est pas convenable de faire partie de cette commission dite indépendante. Ils affirment vouloir rester à l’écart de cette commission.

Selon les declarations du président de l’AMIH, Georges Venel Remarais, les médias de l’AMIH préfèrent pour l’instant laisser la justice faire son travail, « et faire ce que nous faisons le mieux, l’information » relate-t-il.

C’est la même position exprimée par le président de l’ANMH. Selon le Président de cette association, Frantz Duval, l’ANMH doit rester à l’écart de cette commission pour mieux se consacrer à son travail. « Nous voulons continuer notre travail et remplir nos trois principales fonctions, à savoir : informer, former et divertir.» mentionne-t-il.

Snayder Pierre Louis

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils