Publicités
Francky Belfort 25 septembre 2018

La Fondation Héritage pour Haïti, une entité de transparency international, souhaite de voir l’aboutissement de l’enquête sur les fonds Petrocaribe.

Les responsables de cette structure exigent que des dispositions soient prises par les autorités haïtiennes, d’accorder à la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif les moyens adéquats afin de réaliser le travail d’audit avec efficacité. Ils encouragent le recrutement d’une firme étrangère pouvant accompagner la CSC/CA en vue de s’assurer que la vérification soit réalisée en toute indépendance.

Si le rapport de l’audit de la CSCCA aurait présenté des indications montrant qu’il y a eu des cas de corruption, alors ULCC et UCREF pourront effectuer leurs propres enquêtes afin de transmettre le dossier au parquet, pensent les responsables de la Fondation.

Ils se montrent parallèlement, préoccupés par la forme que prend le mouvement de contestation et demande de reddition de compte entamer depuis quelques temps par les citoyens Haïtiens sur les réseaux sociaux, à travers les rues où ils demandent où est passé l’argent Petrocaribe. L’argent qui était destiné au financement des projets dans le cadre des résolutions prises par des gouvernements de 2008 à 2016.

Ils demandent aux politiciens et aux semeurs de troubles de rester à l’écart de ce mouvement citoyen, les rappellant que la population est “veyatif”, ils ne pourront pas profiter du mouvement pour créer une situation chaotique dans le pays.

Rappelons que le juge d’instruction Remoncite Accime invite deux plaignants Johnson Colin et Garry Alliance à se présenter en son cabinet d’instruction ce jeudi 27 septembre 2018, pour être entendus dans le cadre du dossier Petrocaribe.

Francky Belfort

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils