Publicités

Des représentants d’organisations populaires ont décidé de déposer une plainte, le lundi 19 août, au cabinet d’instruction du tribunal de première instance de Port-au-Prince contre l’implication de la première dame Martine Moïse dans le dossier Dermalog pour abus d’autorité.

L’ancien ministre de la justice Heidi Fortuné, l’ancien ministre de l’Economie et des Finances Jude Alix Patrick Salomon et l’actuel directeur général de l’Office national d’identification national Jude Jacques Philippe Elibert sont aussi accusés d’avoir violé la procédure de passation de marché public dans le choix du nouveau système d’identification nationale, de détournement, d’abus de pouvoir et de trafic d’influence.

Au cours de la semaine écoulée, plusieurs organisations de la société civile avaient demandé à l’Etat haïtien de surseoir à l’enregistrement et la distribution des cartes d’identification dans le cadre du contrat le liant avec la firme allemande Dermalog, arguant que le processus est illégal et maculé de corruption.

Dans un rapport d’enquête produit par RNDDH, CONANE, CEJILAP entre autres, la cour des comptes avait émis deux avis défavorables à l’encontre de ce contrat, les 16 février et 20 avril 2018.

Huit millions de dollars américains ont été versé à la firme, soit 30% du montant global du contrat estimé à 27 millions 700 mille dollars américains. Deux autres millions ont été transférés à la firme Dermalog, en dehors de la clause, toujours selon le rapport de ces organismes, soulignant à l’occasion que la firme en question n’a aucune compétence dans la gestion de l’identité.

Banacheca Pierre

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.