Publicités
Dimitry Charles 11 mars 2019
CP: Jason Redmond/Reuters

Hier dimanche, le monde s’est réveillé avec une mauvaise nouvelle. Le Boeing 737 Max 8 qui décollait de l’aéroport d’Addis-Abeba pour atterrir au Kenya s’est écrasé à Bishoftu, à une soixantaine de kilomètres d’Addis-Abeba. Un accident qui a provoqué la mort de 157 personnes de plusieurs nationalités différentes. D’après les dernières chiffres, 37 nations au total sont frappées par cet accident et plongées dans le deuil.

Il y avait 32 Kényans, 18 Canadiens, 9 Français, 9 Ethiopiens, 8 Italiens, 8 Chinois, 8 Américains, 7 Britanniques, 6 Egyptiens, 5 Néerlandais, 4 Indiens, 4 Slovaques, 3 Autrichiens, 3 Suédois, 3 Russes, 2 Marocains, 2 Espagnols, 2 Polonais, 2 Israéliens, un Belge, un Somalien, un Togolais, un Ougandais et un Nigérian. Un centre d’information des passagers et un numéro de téléphone ont été mis en place après ce crash.

Les deux boîtes noires du Boeing 737 Max ont été retrouvées ce lundi matin. A noter que c’est la deuxième fois en six mois qu’un Boeing 737 Max 8 s’est écrasé quelques minutes après son décollage.

Dimitry Charles

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils