Hits: 0

Révoqué en août 2017 à la tête du Ministère des Affaires Sociales et du Travail sous le gouvernement de Jack Guy Lafontant dans le cadre du scandale de corruption des kits scolaires mal négociés, l’ancien ministre du MAST, Roosevelt Bellevue, est dans le collimateur de L’ULCC suite à un rapport d’enquête publié par l’institution.

Selon les informations diffusées ce mercredi 14 Novembre 2018 par la Radio Métropole, l’Unité de Lutte Contre la Corruption(ULCC) a demandé au commissaire du gouvernement près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, Me Clamé-Ocname Daméus de mettre l’action publique en mouvement contre l’ancien ministre des affaires sociales et du travail. L’ULCC accuse M. Bellevue d’avoir participé à la passation illégale des marchés publics et d’association malfaiteurs et de surfacturation contre l’État haïtien aux regards des articles 5.12 et 5.8 de la loi du 12 octobre 2014.

L’ULCC a demandé aussi au commissaire du gouvernement en tant que chef de la poursuite pénale, de mobiliser l’organe régulateur de l’État contre plusieurs autres individus dont Michel Faubert, ancien chef de cabinet de l’ancien ministre des affaires sociales et du travail, et sept personnes responsables des six entreprises impliquées, accusées de complicité de surfacturation dans ce dossier qui avait suscité beaucoup de réactions dans le milieu de la politique haïtienne.

Toujours selon le rapport, l’Unité de Lutte Contre la Corruption requiert à la DGI de faire le nécessaire dans le but de restituer les 40.370.00 gourdes du trésor public donnés aux trois des six entreprises qui avaient fourni les kits scolaires pour faire la surfacturation.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.