En dépit des différents appels à la prudence lancés par l’organisation du Stop-Accident, le pays continu d’empiler des victimes dans des accidents de circulation. Et ce week-end, le bilan s’est alourdi.

Dans un rapport bilan acheminé à notre rédaction hier dimanche soir, l’organisation du stop-accident dirigée par le Docteur Garnel Michel dit avoir recensé de concert avec la croix rouge haïtienne, 22 décès dont 4 enfants et une infirmière lors des 40 cas d’accidents de la voie publique au cours de la dernière semaine du 5 au 11 août dont 21 entre le vendredi à dimanche soir.

Durant ces accidents répertoriés dans des zones comme Puits Blain (Delmas 75), Delmas 73, rue Darguin (Pétion-ville), Titanyen, Cabaret, Arcahaie (Département de l’Ouest), Doudouch (Jérémie), Bergeau (Cayes), La Tanerie (Nord), Camp Louise (Nord), l’Estère, Gonaïves, Petit-Goâves, Desdunes, Carriès, Cange, route de l’aéroport, Ouanaminthe, entre autres, 154 personnes ont été blessées dont certains grièvement dont des étudiants de l’INAGHEI et des joueurs d’une équipe de football de la commune de Desdunes.

Selon les précisions du Dr Michel, une infirmière a été décédée à la suite d’un accident de circulation où son corps a été coupé en trois parties. Il souligne également le décès de quatre enfants lors de ces accidents.

Par ailleurs, le numéro un de cette structure chargée de répertorier les accidents de la voie publique appelle à une prise en charge des autorités concernées pour permettre à diminuer et/ou éradiquer ce phénomène dans le pays. Il souligne l’aspect psycho-social qui serait à l’origine de cette situation qui où certains victimes pourraient perdre leurs mobilités durant le reste de leurs vies.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.