Après la déportation d’un flot de 1126 haïtiens en situation illégale et irrégulière en République dominicaine à la fin du mois d’octobre dernier, les responsables du service migratoire dominicain sont à pied d’oeuvre pour continuer la chasse
des haïtiens en situation illégale et irrégulière en République voisine.

Selon le lieutenant général Máximo Willíam Munõs Delgado, directeur général de la Direction Générale de la Migration(DGM), les autorités migratoires dominicaines ont décidé de se mettre à l’affût dans le but de régulariser et prendre des mesures concernant les migrants haïtiens en situation irrégulière et illégale.

Après des opérations de contrôle effectuées ces derniers jours guidées par des inspecteurs, d’agents de la Direction Générale de la Migration(DGM) et par des militaires, de la Police Nationale en accord avec le ministère public des zones concernées(Azua, Espaillat, Montecristi, Puerto Plata, Santiago de los Cabelleros, Valverde et autres), 1307 haïtiens ont été contrôlés et enregistrés par les équipes de contrôle. Sur un total de 1307 ressortissants haïtiens contrôlés et enregistrés, 909 ont été surpris en situation irrégulière et conduits vers les frontières de Dajábon et Elías Pinã puis déportés vers Haïti. Ont rapporté les autorités domicaines.

Selon les autorités migratoires de la République dominicaine, cette opération a été rendue possible grâce aux supports des lecteurs biométriques et des données de consultation de la Direction Générale de la Migration.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.