Editorial –
Le président Jovenel Moïse prend l’avion ce week-end pour son premier voyage officiel en Europe. Le président visitera tour à tour Paris et Bruxelles.

En France, le 12 décembre, il participera au One Planet Summit, un sommet sur le climat, à l’invitation du président Emmanuel Macron. En Belgique, le chef de l’État a des rendez-vous avec des institutions de l’Union européenne, principal bailleur direct de fonds d’Haïti, et avec le roi et la reine des Belges. Le président Moïse et le président Macron qui s’étaient ratés lors de l’Assemblée générale des Nations unies en septembre dernier, auront un tête-à-tête, selon le préprogramme dont Le Nouvelliste a pu obtenir copie.


Ce déplacement du chef de l’État ne sera pas une visite officielle du président haïtien en France. Jovenel Moïse intégrera la liste des invités au sommet parmi lesquels une cinquantaine de chefs d’État et de gouvernement et quelque 2.000 « acteurs-clés » du public et du privé. En Belgique, il effectuera une visite de travail.

Comme le Bangladesh et des îles du Pacifique, Haïti aura au One Planet Summit le statut spécial de pays affectés par les changements climatiques et très vulnérables aux catastrophes naturelles. Organisé conjointement par la France, l’ONU et la Banque mondiale, le sommet de Paris fait suite à la 23e conférence de l’ONU sur le changement climatique, la COP 23, qui s’était déroulée en novembre dernier à Bonn (Allemagne).


Même si, selon une dépêche de l’Agence France Presse, citant des sources de la présidence française, le One Planet Summit « ne sera pas une  »pledging conférence », (avec des engagements officiels chiffrés) », les autorités haïtiennes espèrent revenir de Paris avec des financements de projets dans leurs valises. Des responsables de grandes villes, de banques centrales, de fonds souverains, d’entreprises et d’ONG participeront aussi aux forums de ce sommet dont l’ambition est de « faire travailler les acteurs engagés sur la mise en œuvre de projets d’une manière extrêmement concrète », toujours selon le palais présidentiel de l’Elysée, cité par l’AFP.


A Bruxelles, le président va prêcher l’intensification des relations entre Haïti et l’Union européenne et mettre en œuvre des discussions pour porter la Banque européenne d’investissements à financer des projets porteurs dans les secteurs qui lui tiennent à cœur. Avec la Belgique ou la Wallonie, Haïti entretient des relations cordiales, plus culturelles qu’économiques, qui ne devraient pas être bouleversées par cette nouvelle visite d’un chef d’État haïtien au pays du Manneken-Pis.

Ce voyage du président Jovenel Moïse va-t-il lui permettre de donner un nouveau souffle à ses nombreux projets prioritaires qui sont à la recherche de financement pharaoniques tant les ambitions présidentielles sont nombreuses et coûteuses ? Electricité 24/24 d’ici 20 mois, des routes asphaltées dans tous les départements, des routes départementales, de l’eau dans les maisons, l’agriculture autrement, la Caravane du changement dans tous les départements, l’Armée redéployée, le reboisement, l’assainissement, la protection de l’environnement d’une manière générale, etc., le carnet des besoins est surchargé et la communauté internationale, de plus en plus réticente à suivre les acteurs haïtiens.


La question de la lutte contre la corruption, si chère à l’Union européenne, et la bonne gouvernance en général sont deux recommandations des bailleurs qui risquent d’accompagner les conversations pendant tout le voyage du président en Europe.

N’ayant pas la composition de la délégation officielle, nous ignorons à l’heure de mettre sous presse si le président se fera accompagner de maires, de membres de la société civile ou d’hommes d’affaires. Dans ce genre de sommet et de rencontre, il est de bon ton de projeter une image globale du pays que l’on représente.



Frantz Duval
Auteur

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.