Publicités
Peterson Chéry 7 avril 2020

L’Amérique n’est pas clémente envers qui ce soit en ce temps de Covid-19. 61 dominicains ont été déportés sur un vol spécial. Une fois arrivée sur le sol dominicain, les autorités de santé publique ont mis en quarantaine ces ressortissants en signe de prudence et respect du protocole sanitaire. Ces derniers en conflit avec la loi sont déportés après avoir été accusées d’avoir commis différents délits fédéraux.

Le groupe, composé de 56 hommes d’âges différents et de 5 femmes, a subi des tests de détection à haute température par des épidémiologistes médicaux en service à l’aéroport de Las Américas.

Ils sont répartis en deux groupes dans deux centres de quarantaine mis en place par les autorités dominicaines dans le cadre de la prévention du coronavirus.

À leur arrivée dans le pays, les Dominicains sont arrivés avec des masques et des gants comme mesure de protection contre l’épidémie de COVID-19.

Selon une source de l’Aéroport, ces Dominicains ont purgé des peines de 5 à 10 ans de prison dans des établissements pénitentiaires aux États-Unis, accusés de trafic de drogue, de blanchiment d’argent, de vol à main armée et d’autres délits mineurs.

Les rapatriés étaient escortés par des membres du Service américain de l’immigration et des douanes (ICE) et par des agents Marshall. Avec ce chiffre, il a été étendu à 492 dominicains rapatriés cette année depuis les États-Unis.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils